Beaux-arts
Choisir une sous-catégorie

Selectionnez la date de début et de fin de la période désirée

1809
2018

Voir les résultats
Trier
{"title":"Bureau d'Art Public - Ville de Montr\u00e9al | Karine Payette r\u00e9alisera l\u2019\u0153uvre pour la place du Centenaire","thisUrl":"https:\/\/artpublic.ville.montreal.qc.ca\/2020\/12\/karine-payette-realisera-loeuvre-pour-la-place-du-centenaire\/","body_class":"single single-post postid-1477 single-format-standard artpublic adapt jsonStored query-off ap-no-toolbar","query_hud":null,"alternate_url":"https:\/\/artpublic.ville.montreal.qc.ca\/en\/"}
Partager

Karine Payette réalisera l’œuvre pour la place du Centenaire

terre-en-vue_5

Dans le cadre des travaux d’aménagement de la place du Centenaire-de-Parc-Extension réalisés en 2019, Karine Payette réalisera une œuvre intégrée à la placette de ce nouvel îlot de fraîcheur.

Destinée d’abord à un jeune public, cette commande a été conçue et encadrée pour offrir aux enfants un espace de jeu concret et imaginaire.

Terre en vue est une mise en scène sculpturale ludique constituée d’un panda et d’un ours polaire, symboles puissants, pour l’artiste, de la conservation des espèces et de la fragilité des écosystèmes. Faisant le guet à la proue d’un petit bateau méditerranéen, les deux acolytes sont accompagnés par deux dauphins sur une eau d’un bleu profond vers une future terre promise.

Première œuvre de l’artiste à intégrer la collection municipale d’art public, Terre en vue rend hommage aux immigrants et plus spécifiquement à ceux et à celles qui ont contribué à façonner l’identité de ce quartier et de l’arrondissement de Villeray—Saint-Michel—Parc-Extension.

L’œuvre sera installée à l’été 2021.

Karine Payette est née en 1983 à Montréal où elle vit et travaille. Utilisant principalement la sculpture et l’installation, l’artiste crée des environnements qui rendent visibles les liens entre le concept d’identité et celui d’habitat. Ses recherches récentes s’intéressent à l’idée d’inscription et d’empreinte de l’environnement sur l’individu en examinant les rapports que l’humain entretient avec les autres espèces.

Depuis 2010, elle a participé à plusieurs expositions individuelles et collectives. Ses œuvres sont présentes dans les collections du Musée des beaux-arts de Montréal, du Prêt d’œuvres d’art du Musée national des beaux-arts du Québec, du Musée d’art contemporain de Baie-Saint-Paul, de la Ville de Montréal, de la ville de Longueuil, de la Ville de Laval. Depuis 2015, elle a réalisé six projets d’intégration des arts à l’architecture pour des écoles, bibliothèque et parcs du Québec. Karine Payette est représentée par la galerie Art Mûr.

Les autres finalistes désignés par le jury étaient La famille Plouffe et Pavitra Wickramasinghe.