Beaux-arts
Choisir une sous-catégorie

Selectionnez la date de début et de fin de la période désirée

1809
2018

Voir les résultats
Trier
{"title":"Bureau d'Art Public - Ville de Montr\u00e9al | Marianne Chevalier r\u00e9alisera l\u2019\u0153uvre d\u2019art mural au chalet du parc Armand-Bombardier","thisUrl":"https:\/\/artpublic.ville.montreal.qc.ca\/2022\/05\/marianne-chevalier-realisera-loeuvre-dart-mural-au-chalet-du-parc-armand-bombardier\/","body_class":"single single-post postid-2042 single-format-standard artpublic adapt jsonStored query-off ap-no-toolbar","query_hud":null,"alternate_url":"https:\/\/artpublic.ville.montreal.qc.ca\/en\/"}
Partager

Marianne Chevalier réalisera l’œuvre d’art mural au chalet du parc Armand-Bombardier

2022_au_diapason_1de2

Marianne Chevalier remporte le concours pour la réalisation d’une œuvre d’art mural au nouveau chalet du parc Armand-Bombardier dans l’arrondissement de Rivière-des-Prairies−Pointe-aux-Trembles avec son œuvre Au diapason.

Financée dans le cadre de l’Entente sur le développement culturel de Montréal conclue entre la Ville de Montréal et le gouvernement du Québec, l’œuvre Au diapason sera installée à l’automne 2022.

Se mettre au diapason, c’est se placer dans un état d’esprit en phase avec autrui. C’est créer une énergie positive de façon collective et communautaire afin de maintenir le lien entre tous et chacun.

2022_au_diapason_2de2

Deux interventions artistiques seront situées à l’entrée principale du chalet du parc Armand-Bombardier, toutes deux notamment formées de lignes noires qui représentent des trajectoires, celles des personnes, d’organismes, de groupes culturels, etc. Ces lignes semblent se mettre à palpiter en se transformant en ondulations colorées. Ce relief coloré représente l’exaltation ressentie lors d’activités, de rencontres et d’événements culturels. Elles symbolisent la vibration sociale et le lien que l’on peut créer avec les uns et les autres pendant les événements communautaires du chalet de parc.

Un volet de médiation culturelle sera réalisé en collaboration avec l’organisme Le Phare, partenaire du projet avec l’artiste, bien ancré dans le quartier depuis plus de 40 ans. Les enfants et les adolescents qui fréquentent l’organisme, à travers des créations réalisées lors d’ateliers de médiation culturelle, contribueront à façonner l’œuvre.


Marianne Chevalier s’intéresse à l’élaboration d’allégories par l’entremise d’assemblage d’éléments photocopiés provenant de différentes sources. Elle détient un baccalauréat en design graphique de l’UQAM (2005) et une maîtrise en arts visuels de l’Université Laval à Québec (2008). Son travail a été présenté au Canada, en Écosse et en Irlande. Depuis 2019, elle est invitée pour participer à des concours d’intégration des arts à l’architecture.