Beaux-arts
Choisir une sous-catégorie

Selectionnez la date de début et de fin de la période désirée

1809
2018

Voir les résultats
Trier
{"title":"Bureau d'Art Public - Ville de Montr\u00e9al | Anamn\u00e8se 1+1","thisUrl":"https:\/\/artpublic.ville.montreal.qc.ca\/oeuvre\/anamnese-11\/","body_class":"blog artpublic adapt jsonStored single-artwork query-off ap-no-toolbar","query_hud":null,"alternate_url":"https:\/\/artpublic.ville.montreal.qc.ca\/en\/oeuvre\/anamnese-11\/"}
Partager
Partager
Alain-Martin Richard

Anamnèse 1+1

2017
Présentation de l'oeuvre
Anamnèse 1+1 est une œuvre permanente intégrée au secteur de la plaine du parc Frédéric-Back, dans le Complexe environnemental de Saint-Michel. Elle est le résultat d’un intensif travail de recherche et de médiation culturelle réalisé par l’artiste avec des citoyens du secteur de Saint-Michel–Parc-Extension durant près de deux ans. L’œuvre en deux volets se compose d’un volume rectangulaire en aluminium coulé dont les parois latérales ont été moulées à partir de ballots de tissus récupérés. De ce conteneur ouvert émerge un arbre en guise de symbole de renouveau. Ces parois racontent littéralement la trame ethnographique des tissus de nos vies. L’autre partie de l’intervention comprend 30 pierres de calcaire enfouies partiellement dans le sol et disséminées près des sentiers, légèrement en retrait de l’élément central. Sur ces pierres, des paroles sont gravées et des portraits de citoyens ayant participé à la manœuvre de l’artiste sont reproduits. Anamnèse 1+1 échappe à la nostalgie puisqu’elle ravive la mémoire et actualise la participation de ceux qui sont le fluide vital de ce coin de la ville. Elle trouve le point d’équilibre entre le vivant et l’inerte et transforme la blessure du territoire en une éclosion radieuse qui pointe vers l’avenir.
Événements associés
Le parc Frédéric-Back, situé au cœur du Complexe environnemental de Saint-Michel (CESM) dans l’arrondissement de Villeray–Saint-Michel–Parc-Extension, constitue une métamorphose spectaculaire d’une ancienne carrière et d’un site d’enfouissement transformé en un vaste espace vert. C’est le plus ambitieux projet de réhabilitation environnementale jamais entrepris par la métropole. À terme, sa superficie totale de 192 hectares sera voisine de celle du parc du Mont-Royal.
Alain-Martin Richard
Alain-Martin Richard est performeur, éditeur, critique, essayiste et commissaire. Il a établi, au fil des ans, une pratique multidisciplinaire portant sur les questions de l’art dans la société et de l’art comme action poétique. Il travaille à partir d’une stratégie qu’il nomme « dialogue agi », où chacune des actions se veut en phase avec le lieu où elle se déroule ainsi qu’avec les gens qui l’habitent. Ses projets se déploient sur plusieurs plans de réalité tel le cas de : L’Atopie textuelle est une cause qui se perd (2000); Le chemin pour Rosa (2006); Le bloc que j’habite (2014). Il est membre actif du collectif Les Causes perdues et de Folie/Culture
Détails
Catégorie
Beaux-arts
Sous-catégorie
Installation
Nom de la collection
Art public
Date de fin de production
2017
Mode d'acquisition
"commande de la Ville de Montréal
Matériaux
Calcaire blanc, fonte d'aluminium, aménagement
Dimensions générales
Ballot , Pierres hauteur : 1,79 m et 0,97 m 10 cm Largeur : 2.9 m et 76 cm Longueur : 1.9m et 81 cm
Anamnèse 1+1
Arrondissement
Villeray–Saint-Michel–Parc-Extension