Beaux-arts
Choisir une sous-catégorie

Selectionnez la date de début et de fin de la période désirée

1809
2016

Voir les résultats
Trier
{"title":"Bureau d'Art Public - Ville de Montr\u00e9al | Murale ext\u00e9rieure","thisUrl":"https:\/\/artpublic.ville.montreal.qc.ca\/oeuvre\/murale-exterieure\/","body_class":"blog artpublic adapt jsonStored single-artwork query-off ap-no-toolbar","query_hud":null,"alternate_url":"https:\/\/artpublic.ville.montreal.qc.ca\/en\/oeuvre\/murale-exterieure\/"}
Partager
Partager
Claude Vermette

Murale extérieure

2006
Présentation de l'oeuvre
L’œuvre comprend cinq murales. Trois sont installées sur la façade principale du pavillon, face au lac, et les deux autres sur les façades latérales (une par façade). Chaque murale est constituée de 12 bandes métalliques, de 30 cm de largeur, installées côte à côte et insérées dans un cadre métallique gris. Les murales sont dans des teintes de rouge, d’orange et de jaune. Elles ont été produites dans un contexte industriel, mais l’artiste a retouché à la main les surfaces peintes, ce qui insuffle à ces champs colorés une grande richesse.

Tandis que les murales de 1958 avaient été réalisées en céramique, le médium de prédilection de Vermette à l’époque, les murales actuelles sont plutôt métalliques. Ce choix est notamment dû à la volonté d’utiliser un matériau qui résisterait mieux à une exposition prolongée à l’extérieur. Les cinq murales du pavillon du lac aux Castors sont les toutes dernières créations que l’artiste a complétées avant son décès.
Événements associés
L’œuvre a été réalisée à l’occasion de la restauration du pavillon du lac aux Castors. Les murales remplacent celles que Claude Vermette avait créées au moment de la construction du bâtiment, en 1958, et qui sont disparues par la suite. À la demande de la Ville de Montréal, l’artiste a accepté de refaire une œuvre murale à condition que celle-ci ne soit pas une reproduction de la première.
Claude Vermette
Né à Montréal en 1930, Claude Vermette étudie les arts auprès du frère Jérôme, au collège Notre-Dame. Puis, Vermette se joint au groupe des Automatistes, mais il ne signera pas leur manifeste, le Refus Global, en raison de son trop jeune âge. C’est au cours d’un voyage en Europe, en 1952, qu’il développe un intérêt marqué pour la céramique. Ce matériau occupera une grande place dans son œuvre, aux côtés de la peinture et de la gravure. Pionnier de l’intégration des arts à l’architecture, plusieurs stations du métro de Montréal présentent ses créations : Place-des-Arts, Saint-Laurent, Jean-Talon, McGill, etc. Il s’éteint en 2006.
Détails
Variation du titre
Non titrée
Catégorie
Arts décoratifs
Sous-catégorie
Émaux
Nom de la collection
Intégration à l'architecture
Date de fin de production
2006
Mode d'acquisition
Intégration des arts à l'architecture
Matériaux
Métal, pigments
Dimensions générales
183 x 361,5 cm
Fabricants
  • Girard, Denis / Sablage au jet 2000 Inc.
Murale extérieure
Arrondissement
Ville-Marie
Bâtiment
Pavillon du lac aux Castors
Parc
Parc du Mont-Royal
Adresse civique
2000, chemin Remembrance, Montréal (Québec) H3H 1A2