Beaux-arts
Choisir une sous-catégorie

Selectionnez la date de début et de fin de la période désirée

1809
2016

Voir les résultats
Trier
{"title":"Bureau d'Art Public - Ville de Montr\u00e9al | Site\/interlude","thisUrl":"https:\/\/artpublic.ville.montreal.qc.ca\/oeuvre\/siteinterlude\/","body_class":"blog artpublic adapt jsonStored single-artwork query-off ap-no-toolbar","query_hud":null,"alternate_url":"https:\/\/artpublic.ville.montreal.qc.ca\/en\/oeuvre\/siteinterlude\/"}
Partager
Partager
David Moore

Site/interlude

1994
Présentation de l'oeuvre
Cinq structures faites de tiges d'acier sont remplies de grosses pierres. Ces structures ont la forme de gigantesques jambes et sont alignées le long d'un sentier, sur la rive, tournant le dos au fleuve. La distance entre chacune des jambes est régulière et l'ensemble s'étend sur un peu plus de 85 m. C'est en parcourant le sentier que le visiteur découvre l'ensemble de l'œuvre.

Site / Interlude est une réflexion sur le temps et sur le cheminement. L'ensemble de l'œuvre ne peut être appréhendé autrement que par un parcours allant de l'une à l'autre de ses parties. La répartition des cinq composantes sur le site et le vaste espace qui les sépare obligent le spectateur à s'inscrire lui-même dans une déambulation d'une durée relative. La répétition de la forme est à l'image de la succession des pas que nécessite cette avancée. La jambe fait figure de balise le long d'un sentier qui devient ainsi une métaphore de la ligne du temps. De surcroît, au cours de ses voyages en Grèce, l'artiste remarquait que dans plusieurs sites archéologiques, les jambes et les pieds sont souvent les seuls vestiges qui restent des statues anciennes. Les membres inférieurs supportent chez l'humain tout le poids du corps et ce sont les pieds qui constituent pour l'homme le point de contact avec les énergies terrestres.
Événements associés
L’œuvre Site / Interlude a été présentée au symposium du 2e Salon international de la sculpture extérieure de Montréal (SISEM). L'œuvre a d'abord été exposée dans le Vieux-Port de Montréal, puis déménagée et installée à Lachine en 1994.
David Moore
Né à Dublin, David Moore s’installe à Montréal au début de la vingtaine. Il est diplômé de l’École des beaux-arts de Montréal et détient également une maîtrise en enseignement des arts de l’Université Concordia. Il enseigne d’ailleurs à cette institution de 1970 à 2006.

Son travail a fait l’objet de plusieurs expositions au Canada, aux États-Unis et en Europe. Du 11 novembre 2007 au 6 janvier 2008, le Musée d’art contemporain des Laurentides présentait « Architecturer l’absence », un retour sur sa production des 30 dernières années. Moore a aussi réalisé divers projets d’art public, parmi lesquels aLomph aBram (1991), une œuvre imposante installée dans la tourelle du pavillon Charles-Baillairgé du Musée national des beaux-arts du Québec.
Détails
Catégorie
Beaux-arts
Sous-catégorie
Installation
Nom de la collection
Art public
Date de fin de production
1994
Mode d'acquisition
Transfert
Date d'accession
1 January 2002
Technique(s)
Découpé; soudé
Matériaux
Acier galvanisé, pierre
Dimensions générales
400 x 185 x 8535 cm
Site/interlude
Arrondissement
Lachine
Parc
Parc René-Lévesque