Beaux-arts
Choisir une sous-catégorie

Selectionnez la date de début et de fin de la période désirée

1809
2018

Voir les résultats
Trier
{"title":"Bureau d'Art Public - Ville de Montr\u00e9al | Hydro-Qu\u00e9bec fait don d\u2019une \u0153uvre de Guerino Ruba \u00e0 la Ville de Montr\u00e9al","thisUrl":"https:\/\/artpublic.ville.montreal.qc.ca\/2021\/03\/hydro-quebec-fait-don-dune-oeuvre-de-guerino-ruba-a-la-ville-de-montreal\/","body_class":"single single-post postid-1575 single-format-standard artpublic adapt jsonStored query-off ap-no-toolbar","query_hud":null,"alternate_url":"https:\/\/artpublic.ville.montreal.qc.ca\/en\/"}
Partager

Hydro-Québec fait don d’une œuvre de Guerino Ruba à la Ville de Montréal

 

ruba_limite-temps-ii_jmontpetit-3

Photo : Jinny Montpetit

 

Grâce à un don d’Hydro Québec, l’oeuvre Limite temps II de Guerino Ruba fait maintenant partie des acquisitions de la Collection municipale d’art public. On peut maintenant l’apprécier en visitant le Parc-nature de l’Île-de-la-Visitation.

Limite temps : contexte la commande

En 1989, Hydro-Québec entreprend la réfection du barrage Walker (renommé Simon-Sicard) situé sur la rivière des Prairies, à l’ouest du pont Papineau-Leblanc reliant Laval, l’ÎIe-de-la-Visitation et Montréal.

Un an plus tard, Hydro-Québec commande une œuvre à Guerino Ruba, un sculpteur de renom établi à Montréal depuis 1967. D’abord installée près de l’église Notre-Dame-de-la-Visitation, l’œuvre s’intégrait à l’évènement Sculpture : Séduction 90, un parcours permanent d’une quinzaine d’œuvres initié par le Conseil de la Sculpture du Québec.

Le contexte de son déplacement

Il y a quelques années, Hydro-Québec a manifesté le désir de déplacer l’œuvre pour des raisons de préservation et de visibilité. Comme l’arrondissement d’Ahuntsic-Cartierville est attaché à cette œuvre et souhaite que la sculpture demeure dans le Parc-nature de l’ÎIe-de-la-Visitation, Hydro-Québec décide, avec l’accord de l’artiste, de céder l’œuvre restaurée à la Ville de Montréal. En collaboration avec le Service des Grands Parcs, le Bureau d’art public ainsi que l’artiste, l’œuvre est transférée à proximité du chalet d’accueil.

La mise en valeur de l’œuvre

Aujourd’hui, grâce aux soins du Centre de Conservation du Québec, l’œuvre de Guerino Ruba, renommée Limite temps II, rayonne de nouveau. Hydro-Québec est ravie que cette sculpture enrichisse désormais la Collection d’art public de la Ville de Montréal, et surtout, qu’elle ait trouvé un si magnifique écrin : le Parc-nature de l’Île-de-la-Visitation.

À propos de Limite temps II

L’artiste a choisi la pierre, un matériau issu de la nature, pour parler de l’évolution terrestre. La porte, élément principal de l’installation sculpturale, devient ici l’expression du temps. Elle s’ouvre et se ferme sur des fossiles témoins des mutations passées : le retrait de la mer faisant place à la terre, l’origine de l’intervention humaine sur la nature. Mais pour combien de temps encore cet assujettissement de la nature, jusqu’aux limites de sa fragilité, sans l’anéantir ?

L’artiste

Guerino RUBA (Guerrino Bassich Rubba) est né en 1940 à Pola, Italie, devenue en 1947 Pula, Yougoslavie. Il vit et travaille à Montréal depuis 1967. Ruba a réalisé des projets d’art public, participé à des symposiums, présenté des expositions solos et pris part à des expositions de groupe au Canada et en Europe. Il propose des œuvres qui interrogent la précarité de la condition humaine et qui s’inscrivent dans la poursuite d’une recherche formelle. Son travail fait écho à une réflexion non conformiste sur le monde.

Pour entendre l’artiste au sujet de son œuvre sur YouTube 

Pour visiter l’œuvre