Beaux-arts
Choisir une sous-catégorie

Selectionnez la date de début et de fin de la période désirée

1809
2018

Voir les résultats
Trier
{"title":"Bureau d'Art Public - Ville de Montr\u00e9al | Nadia Myre r\u00e9alise l\u2019\u0153uvre sur l’avenue Laurier Ouest","thisUrl":"https:\/\/artpublic.ville.montreal.qc.ca\/2021\/03\/nadia-myre-realise-loeuvre-sur-lavenue-laurier-ouest\/","body_class":"single single-post postid-1611 single-format-standard artpublic adapt jsonStored query-off ap-no-toolbar","query_hud":null,"alternate_url":"https:\/\/artpublic.ville.montreal.qc.ca\/en\/"}
Partager

Nadia Myre réalise l’œuvre sur l’avenue Laurier Ouest

nadia-myre_renouee_2

Nadia Myre remporte le concours par avis public tenu par le Bureau d’art public pour la création d’une œuvre d’art à la suite des travaux de réaménagement de l’avenue Laurier Ouest entre l’avenue du Parc et le chemin de la Côte-Sainte-Catherine.

Pour l’artiste, Renouée symbolise l’union. De cette sculpture monumentale, réalisée en bronze, apparaît un filet évoquant le tissu social dont chaque nœud représente l’association entre les individus d’une communauté. Ainsi, l’artiste rend hommage à la cohabitation des cultures et à leur occupation sur le territoire de l’arrondissement d’Outremont. En plus d’apporter un repère visuel à ce secteur de la Ville, Renouée agira comme référence temporelle rappelant les mouvements historiques et migratoires de ce lieu de rencontres qu’est Tiohtia :ke.

Nadia Myre est une artiste québécoise d’origine algonquine, membre de la nation Kitigan Zibi Anishinabeg. Sa pratique s’inscrit dans une (re)découverte des objets intrinsèques aux peuples fondateurs d’Amérique, principalement ceux des Premières Nations, dans une approche de transculturalité.

Diplômée du Camosun Collège (1995), du Emily Carr Institute of Art + Design (1997) et de l’Université Concordia (MFA, 2002), Nadia Myre est titulaire de la chaire de recherche du Canada en pratique de l’art autochtone à Concordia. Elle est récipiendaire de plusieurs prix et bourses, dont l’Ordre des arts et des lettres du Québec, le Banff Centre’s Walter Phillips Gallery Award, Sobey Art Award et l’Eiteljorg Contemporary Art Fellowship. Ses œuvres font partie de nombreuses collections, dont celles de la Ville d’Ottawa, du Musée des beaux-arts du Canada, du Musée national des beaux-arts du Québec, du Musée d’art contemporain de Montréal ainsi que du Musée des beaux-arts de Montréal.

Les autres finalistes désignés par le jury étaient Patrick Bérubé, Michel de Broin et Hélène Rochette.