Beaux-arts
Choisir une sous-catégorie

Selectionnez la date de début et de fin de la période désirée

1809
2018

Voir les résultats
Trier
{"title":"Bureau d'Art Public - Ville de Montr\u00e9al | Rapha\u00eblle de Groot r\u00e9alisera l’\u0153uvre pour le MEM – Centre des m\u00e9moires montr\u00e9alaises","thisUrl":"https:\/\/artpublic.ville.montreal.qc.ca\/2021\/06\/raphaelle-de-groot-realisera-loeuvre-pour-le-mem-centre-des-memoires-montrealaises\/","body_class":"single single-post postid-1673 single-format-standard artpublic adapt jsonStored query-off ap-no-toolbar","query_hud":null,"alternate_url":"https:\/\/artpublic.ville.montreal.qc.ca\/en\/"}
Partager

Raphaëlle de Groot réalisera l’œuvre pour le MEM – Centre des mémoires montréalaises

Rencontres au sommet, 3e Partie, MNBAQ, Québec, 2016, ©Idra Labrie | À l’image de l’archipel, atelier de création avec Exeko, exposition Entre mer et terre, MOMENTA 2019, Occurrence, Montréal ©Jean-Michael Seminaro | La grande marche des petites choses, déambulation, Nuit blanche 2019 | Paris ©Alix Lainé.

Rencontres au sommet, 3e Partie, MNBAQ, Québec, 2016, ©Idra Labrie | À l’image de l’archipel, atelier de création avec Exeko, exposition Entre mer et terre, MOMENTA 2019, Occurrence, Montréal ©Jean-Michael Seminaro | La grande marche des petites choses, déambulation, Nuit blanche 2019 | Paris ©Alix Lainé.

Raphaëlle de Groot remporte le concours par avis public pour l’œuvre d’art public participative au MEM – Centre des mémoires montréalaises

L’œuvre sera installée à l’été 2022 devant la vitrine de la salle de spectacle du MEM, le long du mur-rideau visible du boulevard Saint-Laurent. Le projet participatif de Raphaëlle de Groot s’appuie sur « l’idée d’incarner et de représenter la mémoire non pas comme un ensemble de contenus, mais plutôt comme un processus porteur de transformation sociale ». L’œuvre s’inspire du fonctionnement de la mémoire humaine alors que sa « forme incarne et évoque les circuits de mémoire de la ville ». La forme qu’elle souhaite lui donner reflète « la fonction même du MEM comme organe participant à un circuit de mémoire plus vaste, connecté à la ville, à son territoire et à ses habitants ». Les participant.e.s du projet seront les personnes clefs du processus de l’œuvre qui contribueront à ce circuit de mémoire à partir de leur point de vue. Pour ce projet d’envergure – son premier en art public – Raphaëlle de Groot sera assistée de nombreux collaborateurs tels Exeko, Atelier La Coulée, Gabrielle Larocque, Simon Marcotte et CS Design + L4 Studio et le MEM.

Originaire de Montréal, Raphaëlle de Groot vit et travaille entre Montréal et Orsigna en Italie. Elle présente son travail sur la scène canadienne et internationale depuis plus d’une vingtaine d’années. Elle a notamment remporté le Prix Pierre-Ayot (2006) et le Prix Sobey pour les arts (2012). Avec la Galerie de l’UQAM et le soutien du CALQ, elle a réalisé une performance à la Biennale de Venise en 2013 comme représentation du Québec et récemment, elle participait à l’événement Nuit blanche de Paris (2019).

Axées sur la mobilité et l’expérience humaine, ses œuvres reposent sur le processus, l’écoute, le geste et la cueillette de données, d’objets, de traces et de récits de toutes sortes. Elle affirme : « Ma pratique artistique explore sans relâche le potentiel de transformation de méthodologies ouvertes et collaboratives au carrefour de l’art et de tissus sociaux. À mon sens, l’innovation se situe à ce niveau, c’est-à-dire dans des démarches qui aspirent à instaurer de nouvelles perspectives et de nouveaux liens à partir d’une pluralité d’expériences, de vécus, de points de vue, de pratiques et de méthodes où chacun.e peut contribuer avec agentivité. » C’est l’engagement et l’expérience de l’artiste dans les projets participatifs, son souci d’inclusion des Montréalais.es et l’adéquation de sa proposition avec la mission du MEM qui a séduit le jury.

Rappelons que la réalisation de cette œuvre d’art public s’inscrit dans le contexte des travaux de relocalisation et de transformation du Centre d’histoire de Montréal en MEM – Centre des mémoires montréalaises. À son ouverture en juin 2022, le musée offrira aux Montréalais.es un nouvel espace citoyen innovant et rassembleur, au cœur du Quartier des spectacles. Le projet est financé dans le cadre de l’Entente sur le développement culturel de Montréal conclue entre la Ville de Montréal et le gouvernement du Québec.

Les autres finalistes du concours étaient Natacha Clitandre, Giorgia Volpe et Pavitra Wickramasinghe.

En savoir + sur Raphaëlle de Groot