Beaux-arts
Choisir une sous-catégorie

Selectionnez la date de début et de fin de la période désirée

1809
2018

Voir les résultats
Trier
{"title":"Bureau d'Art Public - Ville de Montr\u00e9al | Mathieu L\u00e9vesque et Chih-Chien Wang r\u00e9aliseront les \u0153uvres d\u2019art int\u00e9gr\u00e9es au projet de construction et de r\u00e9novation de l’h\u00f4tel de ville de Montr\u00e9al.","thisUrl":"https:\/\/artpublic.ville.montreal.qc.ca\/2022\/01\/mathieu-levesque-et-chih-chien-wang-realiseront-les-oeuvres-dart-integrees-au-projet-de-construction-et-de-renovation-de-lhotel-de-ville-de-montreal\/","body_class":"single single-post postid-1922 single-format-standard artpublic adapt jsonStored query-off ap-no-toolbar","query_hud":null,"alternate_url":"https:\/\/artpublic.ville.montreal.qc.ca\/en\/"}
Partager

Mathieu Lévesque et Chih-Chien Wang réaliseront les œuvres d’art intégrées au projet de construction et de rénovation de l’hôtel de ville de Montréal.

Gambit Mathieu Lévesque, terrasse de l’hôtel de ville 

mathieu-levesque-gambit-vue-ensemble

 

L’œuvre Gambit de Mathieu Lévesque est un groupe de cinq sculptures modulaires et géométriques dérivées d’éléments architecturaux tels la terrasse, le balcon et l’escalier abordant la thématique de la vie citoyenne, tout en soulignant l’identité particulière des Montréalais. D’esthétique minimaliste, mais ludique, ces compositions polygonales et abstraites sont empreintes de la résilience, de l’audace et de la joie de vivre qui nous animent depuis des siècles.

mathieu-levesque-gambit-vue-ensemble-2

L’œuvre faite de bronze et d’aluminium peint témoigne d’une certaine mémoire des lieux et commémore notre passé. Ponctuée de plage de couleurs vives pour souligner notre côté festif, chaque couleur est issue des fleurs emblématiques des armoiries de la ville : le lys des Français (bleu), la rose des Anglais (rouge), le trèfle des Irlandais (vert), le chardon des Écossais (mauve) et le pin blanc (jaune) soulignant la présence ancestral des peuples autochtones.

Ce que nous avons laissé derrière nous aide à avancer, Chih-Chien Wang, salle multi fonction rez-de-chaussée 

chihcheinwang_2

L’œuvre Ce que nous avons laissé derrière nous aide à avancer de Chih-Chien Wang se compose de 5 images photographiques imprimées sur des panneaux de verre.  Les images présentent les réflexions émergeant d’observation et d’interaction de l’artiste avec des plantes, souvent qualifiées de mauvaises herbes (liseron, laiteron et ambroisie), aperçues dans son jardin.  L’œuvre propose un espace contemplatif, où la transparence, la démocratie et le temps peuvent être revus et réappris. L’artiste se pose les questions suivantes : la démocratie est-elle un jardin dans lequel les mauvaises herbes ont une place? De quel point de vue devons-nous voir les mauvaises herbes ? Celui d’un humain peut-être, mais qu’en est-il de celui des abeilles ou encore celui des chèvres ?

chihcheinwang_3

En présentant et en mettant en scène des plantes, l’œuvre vise à encourager le spectateur à repenser ce que nous sommes en tant qu’individus, mais aussi en tant qu’être humain dans la société.  Le spectateur est appelé à examiner comment se forme le savoir et à être conscient que nos actions et nos choix peuvent avoir une répercussion sur le futur.

***

Ces projets s’inscrivent dans le cadre du projet de construction et de rénovation de l’hôtel de ville de Montréal situé dans l’arrondissement de Ville-Marie. Conformément à la Politique d’intégration des arts à l’architecture et à l’environnement des bâtiments et des sites gouvernementaux et publics du gouvernement du Québec, l’hôtel de ville doit être doté d’œuvre conçue spécifiquement pour ce lieu. Les œuvres pourront être admirées à l’été 2023.

Les autres finalistes du concours étaient Karilee Fuglem, Shelley Miller, Chloé Desjardins et le duo Cooke-Sasseville

En savoir + sur Mathieu Lévesque et Chih-Chien Wang