Cadre d’intervention

Dès le début du XIX e siècle, la Ville de Montréal a commencé l’acquisition d’œuvres d’art aménagées sur le domaine public. Elle bénéficie aujourd’hui d’une collection de plus de 315 œuvres auxquelles s’ajoutent la collection d’œuvres d’art public intégrées au métro de Montréal ainsi que plusieurs œuvres incorporées à des établissements à vocation publique ou installées sur le domaine privé. Dans le but de protéger et de valoriser la collection, la Ville a créé en 1989, le Bureau d’art public, véritable maître d’œuvre en matière de conservation, d’acquisition, de mise en valeur et de diffusion de la collection montréalaise d’œuvres d’art public.

La Ville a également reconnu l’importance de l’art public pour la qualité du milieu de vie et le rayonnement de la Ville en l’inscrivant dans les politiques montréalaises adoptées depuis 2004 : le Plan d’urbanisme (2004) , la Politique du patrimoine (2005), la Politique de développement culturel – Montréal, métropole culturelle (2005) et le Plan d’action 2007-2017 – Montréal, métropole culturelle (2007). Le nouveau cadre d’intervention en art public résulte de l’adoption de ces politiques par le conseil municipal. Fondé sur trois principes directeurs, il propose 11 engagements en vue de maintenir et de conserver les collections, d’acquérir et de développer de nouvelles œuvres d’art et de diffuser et de promouvoir l’art public.