Beaux-arts
Choisir une sous-catégorie

Selectionnez la date de début et de fin de la période désirée

1809
2042

Voir les résultats
Trier
{"title":"Bureau d'Art Public - Ville de Montr\u00e9al | Libert\u00e9, libert\u00e9 ch\u00e9rie","thisUrl":"https:\/\/artpublic.ville.montreal.qc.ca\/oeuvre\/liberte-liberte-cherie\/","body_class":"blog artpublic adapt jsonStored single-artwork query-off ap-no-toolbar","query_hud":null,"alternate_url":"https:\/\/artpublic.ville.montreal.qc.ca\/en\/oeuvre\/liberte-liberte-cherie\/"}
Partager
Partager
Marcel Barbeau

Liberté, liberté chérie

1986
Présentation de l'oeuvre
Située à proximité du lac Saint-Louis, l’œuvre Liberté, liberté chérie s’intègre harmonieusement à son environnement d’accueil en évoquant des voiles gonflées par le vent. La sculpture abstraite est composée de plans découpés selon des courbes et des angles nets qui délimitent des volumes largement ouverts sur l’extérieur tout en convergeant vers l’intérieur par un jeu de lignes obliques.

Cette œuvre a été précédée d’une série de petites sculptures en acier, réalisées en explorant les possibilités d’assemblage de plans découpés selon des courbes et des angles nets. Blanche et aérienne, l’œuvre fait place au corps du visiteur qui peut circuler entre ses composantes. On apprécie dès lors différemment la relation des éléments entre eux et leur envergure : « La sculpture Liberté, liberté chérie permet même au spectateur de pénétrer à l’intérieur de ses parties. Le corps tout entier peut mesurer l’espace, s’inclinant au besoin pour en suivre les méandres . »

Cette sculpture a été le lieu d’une performance réalisée par Jocelyne Montpetit, en 1999, pour le tournage du film Barbeau libre comme l’art de la réalisatrice Manon Barbeau.
Événements associés
La pièce Liberté, liberté chérie a été réalisée à l’occasion du deuxième symposium de sculpture de Lachine, L’an II – Lachine, carrefour de l’art et de l’industrie, événement organisé sur les berges du canal de Lachine, à l’été 1986.
Marcel Barbeau
Né à Montréal, Marcel Barbeau étudie le dessin d’ameublement à l’École du meuble de Montréal. C’est là qu’il fait la rencontre de Paul-Émile Borduas, son professeur de dessin, dont il fréquentera l’atelier de 1944 à 1953. À cette époque, Barbeau participe aux activités du groupe des Automatistes et, en 1948, il est l’un des signataires du Refus global.

Principalement peintre et sculpteur, Barbeau est parmi les premiers artistes qui ont exploré l’expressionnisme abstrait au Canada. Ses œuvres ont été exposées en Amérique du Nord, en Europe et en Afrique du Nord et font partie de nombreuses collections publiques et privées.
Prix et distinctions
  • Prix du Gouverneur général en arts visuels et arts médiatiques du Conseil des Arts du Canada, 2013
  • Cinquième Prix de Peinture, 3ième Biennale d’art contemporain, Florence, Italie , 2001
  • Réception à l'Académie royale des arts du Canada, 1993
  • Prix Zack Académie royale du Canada, 1964
Détails
Catégorie
Beaux-arts
Sous-catégorie
Sculpture
Nom de la collection
Art public
Date de fin de production
1986
Mode d'acquisition
Transfert
Date d'accession
1 January 2002
Technique(s)
Soudé, boulonné, peint
Matériaux
Acier (feuille)
Dimensions générales
344 x 426 x 386 cm
Liberté, liberté chérie
Arrondissement
Lachine
Parc
Port de plaisance