Beaux-arts
Choisir une sous-catégorie

Selectionnez la date de début et de fin de la période désirée

1809
2016

Voir les résultats
Trier
{"title":"Bureau d'Art Public - Ville de Montr\u00e9al | Monument \u00e0 la Pointe","thisUrl":"https:\/\/artpublic.ville.montreal.qc.ca\/oeuvre\/monument-a-la-pointe\/","body_class":"blog artpublic adapt jsonStored single-artwork query-off ap-no-toolbar","query_hud":null,"alternate_url":"https:\/\/artpublic.ville.montreal.qc.ca\/en\/oeuvre\/monument-a-la-pointe\/"}
Partager
Partager
Gilles Mihalcean

Monument à la Pointe

2001
Présentation de l'oeuvre
Cette composition géométrique est un hommage à l’histoire de Pointe-Saint-Charles. L’artiste, sensible à une esthétique de la juxtaposition, propose ici une véritable métaphore du quartier. La partie la plus basse du prisme triangulaire, réalisée en béton coloré vert, rappelle l’importance historique de l’immigration d’origine irlandaise à cet endroit. La section centrale, en brique rouge, fait écho aux habitations ouvrières qui s’y trouvent. La troisième partie, surmontée de trois cheminées, souligne pour sa part le passé industriel du secteur. Les pilotis qui supportent la structure, quant à eux, témoignent de la présence révolue de marécages sur ses berges et accordent un effet de fragilité à l’œuvre.

Dans cette œuvre commémorative de 14 mètres de haut, l’évolution de Pointe-Saint-Charles prend la forme d’une sédimentation de temps révolus. Installé sur un rond-point, le Monument à la Pointe s’observe à distance et produit une frontière entre l’espace dédié au transport routier et l’espace résidentiel.
Événements associés
La commande par concours de cette œuvre est la première pour le quartier de Pointe-Saint-Charles depuis l’adoption, en 1989, d’un plan d’action en art public par la Ville de Montréal. Elle s’inscrit dans un projet de réfection du secteur qui a, entre autres, donné lieu à l’aménagement d’un parc et à la transformation de l’ancienne usine Sherwin-Williams en logements sociaux.
Gilles Mihalcean
Né à Montréal, Gilles Mihalcean explore depuis 1969 la valeur poétique des matériaux, bruts ou ready-made, de manière à créer une métaphore, un récit qui naît de l’imagination du regardant et qui s’inscrit dans le temps. Ce sculpteur autodidacte, dont le travail a contribué au renouveau de la sculpture dans les années 1970, a fait notamment l’objet d’une rétrospective au Musée d’art contemporain en 1995.
Prix et distinctions
  • prix Paul-Émile-Borduas, 2011
  • bourse de carrière Jean-Paul-Riopelle, 2005
  • prix Victor-Martin-Lynch-Staunton, Conseil des arts du Canada, 1988
  • prix des Concours artistiques du Québec, 1969
Présentation de l'oeuvre
Cette composition géométrique est un hommage à l’histoire de Pointe-Saint-Charles. L’artiste, sensible à une esthétique de la juxtaposition, propose ici une véritable métaphore du quartier. La partie la plus basse du prisme triangulaire, réalisée en béton coloré vert, rappelle l’importance historique de l’immigration d’origine irlandaise à cet endroit. La section centrale, en brique rouge, fait écho aux habitations ouvrières qui s’y trouvent. La troisième partie, surmontée de trois cheminées, souligne pour sa part le passé industriel du secteur. Les pilotis qui supportent la structure, quant à eux, témoignent de la présence révolue de marécages sur ses berges et accordent un effet de fragilité à l’œuvre.

Dans cette œuvre commémorative de 14 mètres de haut, l’évolution de Pointe-Saint-Charles prend la forme d’une sédimentation de temps révolus. Installé sur un rond-point, le Monument à la Pointe s’observe à distance et produit une frontière entre l’espace dédié au transport routier et l’espace résidentiel.
Événements associés
La commande par concours de cette œuvre est la première pour le quartier de Pointe-Saint-Charles depuis l’adoption, en 1989, d’un plan d’action en art public par la Ville de Montréal. Elle s’inscrit dans un projet de réfection du secteur qui a, entre autres, donné lieu à l’aménagement d’un parc et à la transformation de l’ancienne usine Sherwin-Williams en logements sociaux.
Gilles Mihalcean
Né à Montréal, Gilles Mihalcean explore depuis 1969 la valeur poétique des matériaux, bruts ou ready-made, de manière à créer une métaphore, un récit qui naît de l’imagination du regardant et qui s’inscrit dans le temps. Ce sculpteur autodidacte, dont le travail a contribué au renouveau de la sculpture dans les années 1970, a fait notamment l’objet d’une rétrospective au Musée d’art contemporain en 1995.
Prix et distinctions
  • prix Paul-Émile-Borduas, 2011
  • bourse de carrière Jean-Paul-Riopelle, 2005
  • prix Victor-Martin-Lynch-Staunton, Conseil des arts du Canada, 1988
  • prix des Concours artistiques du Québec, 1969
Détails
Variation du titre
La Pointe (titre provisoire)
Catégorie
Beaux-arts
Sous-catégorie
Installation
Nom de la collection
Art public
Date de fin de production
2001
Mode d'acquisition
Commande publique de la ville de Montréal (Concours par avis public)
Date d'accession
13 December 2000
Matériaux
Béton; brique; acier; aluminium
Dimensions générales
1400 x 400 cm
Fabricants
  • Bernard, Claude / Formaviva Inc.
  • Arpin, Gilles / Éclairage public
  • Ladouceur, Jacques / Conception & réalisation JL Enr.
  • Lafarge Canada Inc.
  • Atlas Idéal Métal Inc.
  • Métal Russel Inc.
  • Racine, Philippe / Luxtec Ltd
  • Pelligrino, Fabrice / Vertex
  • Anodisation Verdun Inc.
  • Alumico Métal & Oxydation Inc.
  • Bergeron, Robert / Métal Repoussé RB Inc.
  • H Milot Inc.
  • LM Sauvé Ltd
  • Webster & Fils Ltée
  • Filiatrault, Daniel / Daniel Filiatrault Inc
Monument à la Pointe
Arrondissement
Le Sud-Ouest