Beaux-arts
Choisir une sous-catégorie

Selectionnez la date de début et de fin de la période désirée

1809
2016

Voir les résultats
Trier
{"title":"Bureau d'Art Public - Ville de Montr\u00e9al | Monument aux h\u00e9ros de la guerre des Boers","thisUrl":"https:\/\/artpublic.ville.montreal.qc.ca\/oeuvre\/monument-aux-heros-de-la-guerre-des-boers\/","body_class":"blog artpublic adapt jsonStored single-artwork query-off ap-no-toolbar","query_hud":null,"alternate_url":"https:\/\/artpublic.ville.montreal.qc.ca\/en\/oeuvre\/monument-aux-heros-de-la-guerre-des-boers\/"}
Partager
Partager
George William Hill

Monument aux héros de la guerre des Boers

1907
Présentation de l'oeuvre
Le monument est présenté au centre du square Dorchester et fait face au nord de la ville. Il a été financé par souscription publique, et c’est le comité de souscription qui prit en charge la commande de l’œuvre et le choix du site.

Le monument est composé d’une statue équestre en bronze posée sur un piédestal en granit gris. Celui-ci a la forme d’un parallélépipède et est orné de trois bas-reliefs en bronze ainsi que de nombreuses inscriptions. Deux des bas-reliefs relatent chacun un épisode de cette guerre où les soldats canadiens sont mis en valeur : à la bataille de Paarleberg, au moment où les Boers se rendent à l'infanterie canadienne, et à la bataille de Komati River, au moment où l'artillerie canadienne s'empare des fusils ennemis. Le troisième bas-relief est un portrait de profil de Lord Strathcona. Pour sa part, l’ensemble sculptural du sommet présente un éclaireur du Strathcona Horse ayant mis pied à terre et retenant par la main droite la bride de son cheval effrayé qui se cabre. Le groupe équestre est de dimension imposante, une fois et demie grandeur nature.

Il s’agit du seul monument équestre à Montréal et de l'un des rares au Canada. C’est aussi la première commande d’importance que réalisa Hill. Les architectes Edward et William S. Maxwell en ont conçu le piédestal.
Événements associés
Le monument commémore à la fois l’héroïsme des soldats morts au champ d’honneur et l’engagement de Lord Strathcona (1820-1914), gouverneur de la Compagnie de la Baie d’Hudson. Celui-ci a équipé un régiment de cavalerie pour la Grande-Bretagne, à l’occasion du premier conflit outre-mer auquel a participé le Canada. La guerre opposait la Grande-Bretagne aux Boers, descendants des premiers colons allemands, français et néerlandais arrivés en Afrique du Sud aux XVIIe et XVIIIe siècles. Les territoires occupés jusqu’alors ont ensuite été annexés à l’Empire britannique.
George William Hill
George William Hill est né à Shipton dans les Cantons-de-l’Est, en 1862. Il apprend à tailler le marbre à sa sortie du collège, au sein de l’entreprise de son père. Entre 1889 et 1894, il quitte le Québec pour étudier la sculpture à Paris, à l’École nationale des beaux-arts et à l’académie Julian. De retour à Montréal, il ouvre un atelier et collabore avec l’architecte Robert Findlay et les frères Edward et William S. Maxwell. Reconnu pour ses monuments publics et ses mémoriaux de guerre, il est aujourd’hui considéré comme l’un des sculpteurs canadiens les plus importants du tournant du XXe siècle. Le Musée des beaux-arts du Canada, le Musée du Québec et le Musée des beaux-arts de Montréal conservent de ses œuvres.
Présentation de l'oeuvre
Le monument est présenté au centre du square Dorchester et fait face au nord de la ville. Il a été financé par souscription publique, et c’est le comité de souscription qui prit en charge la commande de l’œuvre et le choix du site.

Le monument est composé d’une statue équestre en bronze posée sur un piédestal en granit gris. Celui-ci a la forme d’un parallélépipède et est orné de trois bas-reliefs en bronze ainsi que de nombreuses inscriptions. Deux des bas-reliefs relatent chacun un épisode de cette guerre où les soldats canadiens sont mis en valeur : à la bataille de Paarleberg, au moment où les Boers se rendent à l'infanterie canadienne, et à la bataille de Komati River, au moment où l'artillerie canadienne s'empare des fusils ennemis. Le troisième bas-relief est un portrait de profil de Lord Strathcona. Pour sa part, l’ensemble sculptural du sommet présente un éclaireur du Strathcona Horse ayant mis pied à terre et retenant par la main droite la bride de son cheval effrayé qui se cabre. Le groupe équestre est de dimension imposante, une fois et demie grandeur nature.

Il s’agit du seul monument équestre à Montréal et de l'un des rares au Canada. C’est aussi la première commande d’importance que réalisa Hill. Les architectes Edward et William S. Maxwell en ont conçu le piédestal.
Événements associés
Le monument commémore à la fois l’héroïsme des soldats morts au champ d’honneur et l’engagement de Lord Strathcona (1820-1914), gouverneur de la Compagnie de la Baie d’Hudson. Celui-ci a équipé un régiment de cavalerie pour la Grande-Bretagne, à l’occasion du premier conflit outre-mer auquel a participé le Canada. La guerre opposait la Grande-Bretagne aux Boers, descendants des premiers colons allemands, français et néerlandais arrivés en Afrique du Sud aux XVIIe et XVIIIe siècles. Les territoires occupés jusqu’alors ont ensuite été annexés à l’Empire britannique.
George William Hill
George William Hill est né à Shipton dans les Cantons-de-l’Est, en 1862. Il apprend à tailler le marbre à sa sortie du collège, au sein de l’entreprise de son père. Entre 1889 et 1894, il quitte le Québec pour étudier la sculpture à Paris, à l’École nationale des beaux-arts et à l’académie Julian. De retour à Montréal, il ouvre un atelier et collabore avec l’architecte Robert Findlay et les frères Edward et William S. Maxwell. Reconnu pour ses monuments publics et ses mémoriaux de guerre, il est aujourd’hui considéré comme l’un des sculpteurs canadiens les plus importants du tournant du XXe siècle. Le Musée des beaux-arts du Canada, le Musée du Québec et le Musée des beaux-arts de Montréal conservent de ses œuvres.
Détails
Variation du titre
Monument à Lord Strathcona
Catégorie
Beaux-arts
Sous-catégorie
Sculpture
Nom de la collection
Art public
Date de fin de production
1907
Mode d'acquisition
Don par souscription publique
Matériaux
Bronze; granit
Dimensions générales
920 x 2200 x 1600 cm
Fabricants
  • Leblanc-Barbedienne, Gustave / La maison Ferdinand Barbedienne
  • A. Gingen jeune et Costenoble
Monument aux héros de la guerre des Boers
Arrondissement
Ville-Marie
Parc
Square Dorchester