Beaux-arts
Choisir une sous-catégorie

Selectionnez la date de début et de fin de la période désirée

1809
2016

Voir les résultats
Trier
{"title":"Bureau d'Art Public - Ville de Montr\u00e9al | Monument pour L","thisUrl":"https:\/\/artpublic.ville.montreal.qc.ca\/oeuvre\/monument-pour-l\/","body_class":"blog artpublic adapt jsonStored single-artwork query-off ap-no-toolbar","query_hud":null,"alternate_url":"https:\/\/artpublic.ville.montreal.qc.ca\/en\/oeuvre\/monument-pour-l\/"}
Partager
Partager
Rose-Marie Goulet

Monument pour L

1992
Présentation de l'oeuvre
Vingt-six lettres formant trois mots, « PARTIRENT », « DÉRIVÈRENT » et « HORIZON », sont ancrées dans le sol devant le lac Saint-Louis. Les lettres, de couleur bleue, sont enfouies dans le sol à différents niveaux de sorte à créer une ligne sinueuse à la manière d’une vague.

Le sens de ces mots, qui évoquent un déplacement, une traversée, est supporté par l’apparence visuelle des lettres qui, elles, réfèrent plutôt, par leur disposition et leur couleur, à ces deux espaces du voyage que sont l’eau et le ciel. C’est donc un grand départ qui est fantasmé par le spectateur observant l’horizon et déambulant dans ce parc.

L’intégration de Monument pour L dans le paysage est par ailleurs notable. À l’origine, 350 pas entre la rive et l’œuvre donnaient l’impression d’un va-et-vient entre les deux éléments. En 2000, pour des raisons de conservation, l’espace a été réaménagé pour accueillir deux chemins : l’un lie l’œuvre à un cercle entouré d’arbustes symbolisant un campement temporaire, l’autre à un buisson qui commémore les disparus en mer. Ainsi, ces trois mots ne doivent pas se comprendre comme un message transmis, mais plutôt comme un appel à une lecture poétique du lieu et de son potentiel sémantique.
Événements associés
L’œuvre Monument pour L a été créée pour être présentée sur les berges du canal de Lachine. Elle a cependant d’abord été exposée au premier Salon international de la sculpture extérieure, événement organisé par le Centre des arts contemporains du Québec à Montréal, pour le 350e anniversaire de la fondation de Montréal, en 1992. Sur le thème « Aux quatre vents », cette exposition de sculptures monumentales et environnementales rassemblait sur la promenade du Vieux-Port de Montréal 12 œuvres créées spécialement pour l’occasion. À la fin de l’événement, l’œuvre de Goulet a été installée à son emplacement permanent, au parc du Fort-Rolland, à Lachine.
Rose-Marie Goulet
Rose-Marie Goulet a réalisé de nombreuses œuvres d’art public au Québec. Formée à l’Université du Québec à Montréal (baccalauréat), à l’Université Concordia (maîtrise) et à l’École nationale supérieure du paysage de Versailles (stage), elle insiste dans sa pratique artistique sur l’aspect visuel du mot de manière à le distancer de son sens linguistique et à transformer l’espace dans lequel il se trouve. Parmi ses réalisations importantes, on compte le Monument pour A au Centre des congrès de Québec et Effets publics à l’Université Concordia, un projet collectif d’intégration de l’art à l’architecture.
Prix et distinctions
  • prix Norman-Slater en intégration des arts à l’architecture, Ordre des architectes du Québec, 2009
  • Prix d’honneur régional et de citation nationale, prix d’excellence, Association des architectes paysagistes du Canada, 2001
Détails
Catégorie
Beaux-arts
Sous-catégorie
Installation
Nom de la collection
Art public
Date de fin de production
1992
Mode d'acquisition
Transfert
Date d'accession
1 janvier 2002
Technique(s)
Coulé; soudé; peint
Matériaux
Acier; végétaux; asphalte
Dimensions générales
111 x 4000 x 1500 cm
Fabricants
  • Jet de Sable Houle Ltée
Monument pour L
Arrondissement
Lachine
Parc
Parc Fort-Rolland