Beaux-arts
Choisir une sous-catégorie

Selectionnez la date de début et de fin de la période désirée

1809
2016

Voir les résultats
Trier
{"title":"Bureau d'Art Public - Ville de Montr\u00e9al | Parvis et portail #22","thisUrl":"https:\/\/artpublic.ville.montreal.qc.ca\/oeuvre\/parvis-et-portail-22\/","body_class":"blog artpublic adapt jsonStored single-artwork query-off ap-no-toolbar","query_hud":null,"alternate_url":"https:\/\/artpublic.ville.montreal.qc.ca\/en\/oeuvre\/parvis-et-portail-22\/"}
Partager
Partager
Yves Trudeau

Parvis et portail #22

2000
Présentation de l'oeuvre
La place de l’An-2000 est occupée par un ensemble sculptural composé de trois éléments évoquant l'avènement du nouveau millénaire et le passé rural de Ville Saint-Laurent. D’abord, une structure pyramidale en aluminium présente sur chacune de ses faces une plaque en métal sur laquelle sont gravés les mots culture, technologie, industrie, commerce et prospérité. Un coffre contenant 150 objets proposés par les citoyens se trouve à l'intérieur de cette pyramide qui évoque la réussite de Ville Saint-Laurent. La sculpture titrée « Parvis et portail # 22 » occupe le centre de la place. Elle réunit deux éléments verticaux en aluminium poli, orientés dans des directions opposées afin de pointer l'ancien et le nouveau secteur de Ville Saint-Laurent. Enfin, un soc de charrue rouillé dont le sillon se perd dans le pavé évoque le passé rural de la ville.

Pour la sculpture « Parvis et portail # 22 », l'artiste s'est inspiré du style gothique. Cette arche qui représente le passage du temps s’inscrit dans une série d’œuvres débutée en 1987 et dont l’artiste dit, en 1993 :
« Calmes, sereines, figures hiératiques loin d’être repoussantes ou macabres, il émane d’elles une noblesse. Elles invitent à une élévation de l’esprit et à la méditation par leur verticalité. »1

1. Letocha, Louise et Yves Trudeau, Yves Trudeau. Parvis et portails, catalogue de l'exposition présentée à la galerie Madeleine Lacerte, du 25 avril au 15 mai 1993, Québec, Éditions de la Canoterie, p. 3.
Événements associés
Pour souligner le changement de millénaire, la Ville de Saint-Laurent lance, en 1999, un concours en vue de l’intégration d’une œuvre d’art public à une place publique. Le concours, nommé « Notre millénaire, le Meilleur est à venir », est remporté par Yves Trudeau.
Yves Trudeau
Yves Trudeau reçoit sa formation à l’École des beaux-arts de Montréal. En 1960, il est l’un des fondateurs de l’Association des sculpteurs du Québec, qui deviendra plus tard le Conseil de la sculpture du Québec. Au cours de sa carrière, il enseigne à l’Université du Québec à Montréal et présente de nombreuses expositions individuelles et collectives. Inaugurée en 1986, la station de métro Côte-Vertu accueille son œuvre Relief, négatif positif, deux murales en acier inoxydable.

Yves Trudeau est membre de l’Académie royale des arts du Canada et il a été reçu membre de l’Ordre du Canada en 1995.
Présentation de l'oeuvre
La place de l’An-2000 est occupée par un ensemble sculptural composé de trois éléments évoquant l'avènement du nouveau millénaire et le passé rural de Ville Saint-Laurent. D’abord, une structure pyramidale en aluminium présente sur chacune de ses faces une plaque en métal sur laquelle sont gravés les mots culture, technologie, industrie, commerce et prospérité. Un coffre contenant 150 objets proposés par les citoyens se trouve à l'intérieur de cette pyramide qui évoque la réussite de Ville Saint-Laurent. La sculpture titrée « Parvis et portail # 22 » occupe le centre de la place. Elle réunit deux éléments verticaux en aluminium poli, orientés dans des directions opposées afin de pointer l'ancien et le nouveau secteur de Ville Saint-Laurent. Enfin, un soc de charrue rouillé dont le sillon se perd dans le pavé évoque le passé rural de la ville.

Pour la sculpture « Parvis et portail # 22 », l'artiste s'est inspiré du style gothique. Cette arche qui représente le passage du temps s’inscrit dans une série d’œuvres débutée en 1987 et dont l’artiste dit, en 1993 :
« Calmes, sereines, figures hiératiques loin d’être repoussantes ou macabres, il émane d’elles une noblesse. Elles invitent à une élévation de l’esprit et à la méditation par leur verticalité. »1

1. Letocha, Louise et Yves Trudeau, Yves Trudeau. Parvis et portails, catalogue de l'exposition présentée à la galerie Madeleine Lacerte, du 25 avril au 15 mai 1993, Québec, Éditions de la Canoterie, p. 3.
Événements associés
Pour souligner le changement de millénaire, la Ville de Saint-Laurent lance, en 1999, un concours en vue de l’intégration d’une œuvre d’art public à une place publique. Le concours, nommé « Notre millénaire, le Meilleur est à venir », est remporté par Yves Trudeau.
Yves Trudeau
Yves Trudeau reçoit sa formation à l’École des beaux-arts de Montréal. En 1960, il est l’un des fondateurs de l’Association des sculpteurs du Québec, qui deviendra plus tard le Conseil de la sculpture du Québec. Au cours de sa carrière, il enseigne à l’Université du Québec à Montréal et présente de nombreuses expositions individuelles et collectives. Inaugurée en 1986, la station de métro Côte-Vertu accueille son œuvre Relief, négatif positif, deux murales en acier inoxydable.

Yves Trudeau est membre de l’Académie royale des arts du Canada et il a été reçu membre de l’Ordre du Canada en 1995.
Détails
Variation du titre
Place de l'an 2000
Catégorie
Beaux-arts
Sous-catégorie
Installation
Nom de la collection
Art public
Date de fin de production
2000
Mode d'acquisition
Transfert
Date d'accession
1 January 2002
Technique(s)
Soudé; poli
Matériaux
Aluminium; acier
Dimensions générales
492 x 575 x 1000 cm
Fabricants
  • Atelier H. Fontaine
Parvis et portail #22
Arrondissement
Saint-Laurent
Parc
Place de l’an 2000