Beaux-arts
Choisir une sous-catégorie

Selectionnez la date de début et de fin de la période désirée

1809
2016

Voir les résultats
Trier
{"title":"Bureau d'Art Public - Ville de Montr\u00e9al | Cadran solaire","thisUrl":"https:\/\/artpublic.ville.montreal.qc.ca\/oeuvre\/cadran-solaire\/","body_class":"blog artpublic adapt jsonStored single-artwork query-off ap-no-toolbar","query_hud":null,"alternate_url":"https:\/\/artpublic.ville.montreal.qc.ca\/en\/oeuvre\/cadran-solaire\/"}
Partager
Partager
Herman J. Van Der Heide

Cadran solaire

1967
Présentation de l'oeuvre
Initialement installé au square Chaboillez devant le planétarium Dow, le cadran solaire a fait l’objet d’une relocalisation et d’une mise en valeur en 2013, à l’occasion du déménagement du planétarium à l’Espace pour la vie. L’œuvre est aujourd’hui située devant le nouveau planétarium Rio Tinto Alcan, en lien avec ses activités éducatives.

La sculpture se compose d’une base en acier en forme de croix peinte en noir, sur laquelle deux plaques pliées en accordéon, également en acier peint noir, sont déposées. Ces éléments supportent le cadran en forme de demi-cercle (table horaire). La table horaire est aussi en acier peinte en noir. Le cadran en aluminium est collé sur la face principale de la table. Les 21 lignes horaires (de 7 h à 17 h aux demi-heures) sont composées de rectangles noirs reliés de lignes grises, indiquant l’heure selon le mois. Aux deux extrémités du cadran, les mois sont inscrits en noir. Le style, une tige en aluminium anodisé, est installé au centre de la table et pointe vers le nord dans un angle d’environ 45°. L’ombre projetée par le style sur la table graduée du cadran indique l’heure normale de l’Est.

Tout en s’inspirant des techniques traditionnelles de construction des cadrans solaires, l’artiste a voulu créer une œuvre originale qui est à la fois artistique et fonctionnelle. Le cadran solaire, de type équatorial, respecte ainsi rigoureusement les règles de la gnomonique.
Événements associés
L’œuvre monumentale, intitulée Cadran solaire, a été offerte par Rotterdam à Montréal à l’occasion du 325e anniversaire de la fondation de Montréal, en 1967.
Herman J. Van Der Heide
Herman J. van der Heide, sculpteur néerlandais, est né le 12 août 1919 à Sneek aux Pays-Bas et décédé en 1998. Il suit des cours du soir pendant la Seconde Guerre mondiale en dessin et en peinture à l’académie Minerva de Groningen et, plus tard, à l’Académie libre de La Haye. Sculpteur autodidacte, il a été, entre autres, décorateur pour diverses sociétés. L’artiste s’installe en 1947 à Amsterdam où il réside jusqu’en 1955 et y travaille comme organisateur d’expositions. Par la suite, il enseigne à l’Académie royale des arts plastiques de La Haye et agit comme conseiller de la ville d’Amsterdam en matière d’aménagement et d’architecture. Le travail de l’artiste s’inscrit dans le courant constructiviste.
Détails
Catégorie
Arts décoratifs
Sous-catégorie
Design industriel
Nom de la collection
Art public
Date de fin de production
1967
Mode d'acquisition
Don
Date d'accession
1 January 1968
Technique(s)
Soudage; coulé; anodisation; peint
Matériaux
Acier; aluminium
Dimensions générales
350 x 360 x 360 cm
Cadran solaire
Arrondissement
Mercier–Hochelaga-Maisonneuve
Bâtiment
Planétarium Rio Tinto Alcan de Montréal
Adresse civique
4801, avenue Pierre-De Coubertin, Montréal Québec H1V 3V4