Beaux-arts
Choisir une sous-catégorie

Selectionnez la date de début et de fin de la période désirée

1809
2016

Voir les résultats
Trier
{"title":"Bureau d'Art Public - Ville de Montr\u00e9al | La ville imaginaire","thisUrl":"https:\/\/artpublic.ville.montreal.qc.ca\/oeuvre\/la-ville-imaginaire\/","body_class":"blog artpublic adapt jsonStored single-artwork query-off ap-no-toolbar","query_hud":null,"alternate_url":"https:\/\/artpublic.ville.montreal.qc.ca\/en\/oeuvre\/la-ville-imaginaire\/"}
Partager
Partager
Charters De Almeida

La ville imaginaire

1997
Présentation de l'oeuvre
Le mythe est le thème principal de cette sculpture en granit de 19 m de haut. L’œuvre aborde ces fictions à l’origine des cultures comme des récits atemporels, des symptômes d’une humanité qui échappent à la linéarité du temps.

L’artiste s’intéresse ici à la symbolique de la porte et du passage comme figures poétiques de l’entre-deux, du devenir et de la résignation. En continuité avec le projet artistique de l’artiste portugais, La Ville imaginaire est un cadre qui oscille « entre le désir de continuité et la nécessité de la rupture ».

Son emplacement au parc Jean-Drapeau lui procure un environnement paisible propice à l’expérience de l’œuvre. La sculpture invite le spectateur à découvrir des portes et des passages qui, comme le précise l’artiste, « sont la réponse à l’imaginaire conscient ou subconscient d’un Univers ». À l’écart du poids du temps et de l’espace, la sculpture de Charters de Almeida invite à la contemplation et à la réflexion dans un lieu en marge de la ville réelle.
Événements associés
L’œuvre a été offerte par le Metropolitano de Lisboa à la Société de transport de Montréal qui à son tour en a fait don à la Ville. Le don souligne l’importance et le dynamisme de la communauté portugaise de la métropole ainsi que le 30e anniversaire de l’Exposition universelle de Montréal de 1967.
Charters De Almeida
Né à Lisbonne en 1935, João Charters de Almeida est un artiste qui vit et travaille au Portugal. Il termine en 1962 ses études à la Escola Superior de Belas-Artes de Porto, devient professeur, puis décide de se consacrer exclusivement à sa pratique artistique.

Son travail, intégré dans de nombreuses collections, dont celles du British Museum, du Musée d’art moderne de Sao Paolo et du Musée national d’art contemporain de Lisbonne, est également bien présent dans l’espace public par le biais de projets d’envergure, à Macau (1993) et à Lisbonne (2000), notamment.
Prix et distinctions
  • Doctorat honorifique en architecture, Universidade Lusiada de Lisboa, 2011
  • Officier de l'ordre de Léopold du Royaume de Belgique, 1992
  • Comendador da Ordem do Infante D. Henrique, Portugal, 1988
  • Chevalier de l'ordre des Arts et Lettres, Ministère de la culture, France, 1988
Présentation de l'oeuvre
Le mythe est le thème principal de cette sculpture en granit de 19 m de haut. L’œuvre aborde ces fictions à l’origine des cultures comme des récits atemporels, des symptômes d’une humanité qui échappent à la linéarité du temps.

L’artiste s’intéresse ici à la symbolique de la porte et du passage comme figures poétiques de l’entre-deux, du devenir et de la résignation. En continuité avec le projet artistique de l’artiste portugais, La Ville imaginaire est un cadre qui oscille « entre le désir de continuité et la nécessité de la rupture ».

Son emplacement au parc Jean-Drapeau lui procure un environnement paisible propice à l’expérience de l’œuvre. La sculpture invite le spectateur à découvrir des portes et des passages qui, comme le précise l’artiste, « sont la réponse à l’imaginaire conscient ou subconscient d’un Univers ». À l’écart du poids du temps et de l’espace, la sculpture de Charters de Almeida invite à la contemplation et à la réflexion dans un lieu en marge de la ville réelle.
Événements associés
L’œuvre a été offerte par le Metropolitano de Lisboa à la Société de transport de Montréal qui à son tour en a fait don à la Ville. Le don souligne l’importance et le dynamisme de la communauté portugaise de la métropole ainsi que le 30e anniversaire de l’Exposition universelle de Montréal de 1967.
Charters De Almeida
Né à Lisbonne en 1935, João Charters de Almeida est un artiste qui vit et travaille au Portugal. Il termine en 1962 ses études à la Escola Superior de Belas-Artes de Porto, devient professeur, puis décide de se consacrer exclusivement à sa pratique artistique.

Son travail, intégré dans de nombreuses collections, dont celles du British Museum, du Musée d’art moderne de Sao Paolo et du Musée national d’art contemporain de Lisbonne, est également bien présent dans l’espace public par le biais de projets d’envergure, à Macau (1993) et à Lisbonne (2000), notamment.
Prix et distinctions
  • Doctorat honorifique en architecture, Universidade Lusiada de Lisboa, 2011
  • Officier de l'ordre de Léopold du Royaume de Belgique, 1992
  • Comendador da Ordem do Infante D. Henrique, Portugal, 1988
  • Chevalier de l'ordre des Arts et Lettres, Ministère de la culture, France, 1988
Détails
Catégorie
Beaux-arts
Sous-catégorie
Installation
Nom de la collection
Art public
Date de fin de production
1997
Mode d'acquisition
Don
Date d'accession
10 September 1997
Technique(s)
Taillé; assemblé
Matériaux
Granit
Dimensions générales
1900 x 1800 x 2750 cm
Fabricants
  • Construções aceleradas e obras públicas, S.A.
La ville imaginaire
Arrondissement
Ville-Marie
Parc
Parc Jean-Drapeau, Île Sainte-Hélène