Beaux-arts
Choisir une sous-catégorie

Selectionnez la date de début et de fin de la période désirée

1809
2016

Voir les résultats
Trier
{"title":"Bureau d'Art Public - Ville de Montr\u00e9al | L'ange de pierre","thisUrl":"https:\/\/artpublic.ville.montreal.qc.ca\/oeuvre\/lange-de-pierre\/","body_class":"blog artpublic adapt jsonStored single-artwork query-off ap-no-toolbar","query_hud":null,"alternate_url":"https:\/\/artpublic.ville.montreal.qc.ca\/en\/oeuvre\/lange-de-pierre\/"}
Partager
Partager
Pierre Szekely

L'ange de pierre

1964
Présentation de l'oeuvre
L’ange de pierre est une sculpture monolithique de marbre blanc réalisée par Pierre Székely pour le parc du Mont-Royal. Sa forme simple et dépouillée laisse deviner l’apparence du bloc rectangulaire de pierre ayant servi à sa réalisation et affiche deux textures distinctes sur ses faces principales. D’un côté, la trace du ciseau de l’artiste se manifeste à travers un relief très accidenté. De l’autre, une surface plus lisse met en évidence la silhouette abstraite du bloc. Sur les deux surfaces latérales de l’œuvre se trouvent également des formes géométriques arrondies taillées en creux.

L’œuvre détient un fort potentiel d’évocation. Alors que son titre nous incite à reconnaître dans le volume un ange schématique, celui que l’on dessine comme celui que l’on crée par le mouvement du corps dans la neige, sa simplicité rappelle, quant à elle, une sorte de lettre imaginaire, un graphème schématique appartenant à une civilisation inconnue.

Cette forme tridimensionnelle sinueuse à profondeur rectiligne fait écho aux lignes courbes dominantes des œuvres de Székely des années 1960 que l’on retrouve notamment dans ses sculptures praticables telle La cité des jeux à L’Haÿ-les-Roses (1958) et dans son travail architectural du Village de vacances Renouveau à Beg Meil, en Bretagne (1964-1966).
Événements associés
Székely a réalisé L’ange de pierre pour le Symposium international de sculpture de Montréal (1964), le premier tenu en Amérique du Nord. Le concept, né quelques années plus tôt en Europe, a pour but de permettre aux artistes de créer des sculptures monumentales dans une perspective de rencontres avec le public, en plus de munir les espaces publics d’œuvres d’envergure internationale. Instauré par le sculpteur Robert Roussil, ce symposium a rassemblé 11 sculpteurs de 9 pays et plus de 40 000 visiteurs. Il est perçu comme l’un des événements ayant permis de faire entrer le Québec dans la modernité artistique et culturelle.
Pierre Szekely
Pierre Székely (Budapest 1923 – Paris 2001) étudie le dessin et la gravure dans les écoles et ateliers d’art à Budapest. L’artiste découvre le travail sur pierre dans un camp de travail durant la guerre, mais c’est à son arrivée en France, en 1946, qu’il réalise ses premières sculptures-architectures.
Au fil des années, ses sculptures-jeux pour enfants et sa technique de taille du granit à la flamme lui ont permis de se faire une grande renommée. Ses œuvres peuvent être observées aujourd’hui, entre autres, à Pécs en Hongrie, où un musée plein air lui est consacré.
Prix et distinctions
  • Docteur Honoris Causa, Académie Royale des Beaux Arts de La Haye, Pays-Bas, 1978
  • Grand Prix, Biennale Internationale des Arts de la Rue, 1978
Présentation de l'oeuvre
L’ange de pierre est une sculpture monolithique de marbre blanc réalisée par Pierre Székely pour le parc du Mont-Royal. Sa forme simple et dépouillée laisse deviner l’apparence du bloc rectangulaire de pierre ayant servi à sa réalisation et affiche deux textures distinctes sur ses faces principales. D’un côté, la trace du ciseau de l’artiste se manifeste à travers un relief très accidenté. De l’autre, une surface plus lisse met en évidence la silhouette abstraite du bloc. Sur les deux surfaces latérales de l’œuvre se trouvent également des formes géométriques arrondies taillées en creux.

L’œuvre détient un fort potentiel d’évocation. Alors que son titre nous incite à reconnaître dans le volume un ange schématique, celui que l’on dessine comme celui que l’on crée par le mouvement du corps dans la neige, sa simplicité rappelle, quant à elle, une sorte de lettre imaginaire, un graphème schématique appartenant à une civilisation inconnue.

Cette forme tridimensionnelle sinueuse à profondeur rectiligne fait écho aux lignes courbes dominantes des œuvres de Székely des années 1960 que l’on retrouve notamment dans ses sculptures praticables telle La cité des jeux à L’Haÿ-les-Roses (1958) et dans son travail architectural du Village de vacances Renouveau à Beg Meil, en Bretagne (1964-1966).
Événements associés
Székely a réalisé L’ange de pierre pour le Symposium international de sculpture de Montréal (1964), le premier tenu en Amérique du Nord. Le concept, né quelques années plus tôt en Europe, a pour but de permettre aux artistes de créer des sculptures monumentales dans une perspective de rencontres avec le public, en plus de munir les espaces publics d’œuvres d’envergure internationale. Instauré par le sculpteur Robert Roussil, ce symposium a rassemblé 11 sculpteurs de 9 pays et plus de 40 000 visiteurs. Il est perçu comme l’un des événements ayant permis de faire entrer le Québec dans la modernité artistique et culturelle.
Pierre Szekely
Pierre Székely (Budapest 1923 – Paris 2001) étudie le dessin et la gravure dans les écoles et ateliers d’art à Budapest. L’artiste découvre le travail sur pierre dans un camp de travail durant la guerre, mais c’est à son arrivée en France, en 1946, qu’il réalise ses premières sculptures-architectures.
Au fil des années, ses sculptures-jeux pour enfants et sa technique de taille du granit à la flamme lui ont permis de se faire une grande renommée. Ses œuvres peuvent être observées aujourd’hui, entre autres, à Pécs en Hongrie, où un musée plein air lui est consacré.
Prix et distinctions
  • Docteur Honoris Causa, Académie Royale des Beaux Arts de La Haye, Pays-Bas, 1978
  • Grand Prix, Biennale Internationale des Arts de la Rue, 1978
Détails
Variation du titre
L'ange de pierre, (SISM-64)
Catégorie
Beaux-arts
Sous-catégorie
Sculpture
Nom de la collection
Art public
Date de fin de production
1964
Mode d'acquisition
Achat
Date d'accession
23 mars 1966
Technique(s)
Sculpté
Matériaux
Marbre; béton
Dimensions générales
208 x 152cm
L'ange de pierre
Arrondissement
Ville-Marie
Parc
Parc du Mont-Royal