Beaux-arts
Choisir une sous-catégorie

Selectionnez la date de début et de fin de la période désirée

1809
2016

Voir les résultats
Trier
{"title":"Bureau d'Art Public - Ville de Montr\u00e9al | Le malheureux magnifique","thisUrl":"https:\/\/artpublic.ville.montreal.qc.ca\/oeuvre\/le-malheureux-magnifique\/","body_class":"blog artpublic adapt jsonStored single-artwork query-off ap-no-toolbar","query_hud":null,"alternate_url":"https:\/\/artpublic.ville.montreal.qc.ca\/en\/oeuvre\/le-malheureux-magnifique\/"}
Partager
Partager
Pierre Yves Angers

Le malheureux magnifique

1972
Présentation de l'oeuvre
L’œuvre Le malheureux magnifique est devenue au fil du temps un repère visuel important à l’entrée du Quartier latin. La sculpture imposante réalisée à partir d’une structure d’acier recouverte d’une couche de ciment blanc représente un personnage plus grand que nature.

Recroquevillée, la figure schématique est, depuis des années, l’objet d’interprétations diverses. L’homme, dont la tête repose sur les genoux et les mains couvrent la nuque, traduit en effet l’univers psychologique de cet être qui devient le personnage d’une fiction à construire. L’unité dans le matériau, dans la texture et dans la couleur de cette œuvre sert autant à interpeler le spectateur qu’à mettre en évidence la dimension sensible de la forme et de ce qu’elle évoque. Libre alors au spectateur de l’imaginer victime de réclusion sociale, triste ou simplement méditatif.

La phrase choisie par l’artiste pour accompagner la sculpture, quant à elle, tend à détourner l’attention de ce personnage fictif vers le spectateur et sa propre condition psychologique : « À ceux qui regardent à l'intérieur d'eux-mêmes et franchissent ainsi les frontières du visible. »

Inspirée du Penseur de Rodin, comme d’autres de ses œuvres, cette sculpture reste à ce jour l’une des plus marquantes de la carrière d’Angers.
Événements associés
L’œuvre résulte d’un concours organisé par le cégep du Vieux Montréal, en 1972, en vue de pourvoir la façade de son pavillon des arts d’une œuvre. Sélectionnée par les gens du quartier et la communauté cégépienne, la proposition de Pierreyves Angers est installée, en 1973, à la place Pasteur avant d’être déplacée, en 1991, au coin des rues Sherbrooke et Saint-Denis devant l’édifice Alcide-Chaussée.
Pierre Yves Angers
Pierryves Angers est né à Montréal, en 1949. À la suite de ses études en arts au cégep du Vieux Montréal, il expose à plusieurs reprises à Montréal et à New York. Il est également vice-président du Conseil de la sculpture de 1988 à 1990.

Le sculpteur s’intéresse à la morphologie du corps humain. Les deux œuvres qui se trouvent dans l’espace public montréalais, Le malheureux magnifique et Les clochards célestes, rendent compte de ces préoccupations esthétiques.
Détails
Catégorie
Beaux-arts
Sous-catégorie
Sculpture
Nom de la collection
Art public
Date de fin de production
1972
Mode d'acquisition
Achat directement à l'artiste
Date d'accession
27 June 1991
Technique(s)
Assemblé; cimenté; peint
Matériaux
Ciment; fer; peinture
Dimensions générales
340 x 235 x 310
Le malheureux magnifique
Arrondissement
Le Plateau-Mont-Royal
Parc
Intersection des rues Sherbrooke et Saint-Denis
Adresse civique
385, rue Sherbrooke Est, Montréal, (QC) H2X 3L1