Beaux-arts
Choisir une sous-catégorie

Selectionnez la date de début et de fin de la période désirée

1809
2016

Voir les résultats
Trier
{"title":"Bureau d'Art Public - Ville de Montr\u00e9al | Ob\u00e9lisque en hommage \u00e0 Charles de Gaulle","thisUrl":"https:\/\/artpublic.ville.montreal.qc.ca\/oeuvre\/obelisque-en-hommage-a-charles-de-gaulle\/","body_class":"blog artpublic adapt jsonStored single-artwork query-off ap-no-toolbar","query_hud":null,"alternate_url":"https:\/\/artpublic.ville.montreal.qc.ca\/en\/oeuvre\/obelisque-en-hommage-a-charles-de-gaulle\/"}
Partager
Partager
Olivier Debré

Obélisque en hommage à Charles de Gaulle

1992
Présentation de l'oeuvre
Cette œuvre monumentale, dont la verticalité exprime le signe de l'homme, se compose de sept segments superposés. Elle célèbre à la fois l’homme et le personnage mythique que fut le président français Charles de Gaulle, dans la place qui lui est dédiée au parc La Fontaine. Il ne s’agit pas de renvoyer à une image, mais à une situation, celle de la liberté et d’un personnage qui y aura contribué. Selon le point de vue, elle offre des surfaces tantôt unies, tantôt morcelées, et une faille peinte en bleu cobalt traverse la sculpture sur toute sa hauteur. L’œuvre d’Olivier Debré se place à mi-chemin entre la figure de la pyramide et de l’obélisque. En effet, à l’époque de l’Égypte pharaonique, l’obélisque célèbre le culte du dieu Soleil et le caractère sacré des pharaons. Au fil des siècles, les civilisations occidentales se réapproprient cette forme afin de célébrer les victoires militaires et les hauts faits de personnages politiques voulant affirmer leur autorité. D’objet de culte religieux à objet de pouvoir, nous n’en avons conservé aujourd’hui que l’aspect commémoratif.
Événements associés
Général de l’armée française, chef de la France Libre, Charles de Gaulle, né à Lille en 1890, choisi jeune la carrière de militaire. Il est président de la France de 1958 à 1969. C’est pendant les grands conflits politiques du XXe siècle, tels ceux de l’Algérie et du Vietnam, qu’il acquiert une notoriété internationale. Il est chef de la Résistance sous l’occupation allemande, durant la Seconde Guerre mondiale, et mobilise les Alliés par son « appel du 18 juin » lancé depuis Londres, en 1940. Dès la libération en août 1944, il aspire à une carrière politique et accède au pouvoir en 1958. De Gaulle se retire de la vie politique en 1969 et décède l’année suivante à Colombey-les-Deux-Églises.
Olivier Debré
Grande figure de l’abstraction française de l’après-guerre et membre de l’Académie des beaux-arts, Olivier Debré est né à Paris en 1920. En 1938, il obtient un diplôme en études d’architecture et en lettres à l’École des beaux-arts de Paris, où il sera nommé professeur 40 ans plus tard. Ses premières œuvres se caractérisent par une tendance impressionniste, mais dès l’hiver de 1942-1943, elles acquièrent une signature expressionniste et abstraite. Il fut, avant tout, un peintre de grande réputation à l’échelle nationale et internationale. Auteur de nombreuses œuvres monumentales, dont des céramiques pour l’Exposition internationale d’Osaka et le Front de Seine à Paris (1980) ainsi que des rideaux de scène pour la Comédie-Française (1987) et l’Opéra de Hong Kong (1989), Debré ne compte à sa carrière que très peu de sculptures.
Prix et distinctions
  • premier prix international du Welch Art Council, Grande-Bretagne, 1976
Présentation de l'oeuvre
Cette œuvre monumentale, dont la verticalité exprime le signe de l'homme, se compose de sept segments superposés. Elle célèbre à la fois l’homme et le personnage mythique que fut le président français Charles de Gaulle, dans la place qui lui est dédiée au parc La Fontaine. Il ne s’agit pas de renvoyer à une image, mais à une situation, celle de la liberté et d’un personnage qui y aura contribué. Selon le point de vue, elle offre des surfaces tantôt unies, tantôt morcelées, et une faille peinte en bleu cobalt traverse la sculpture sur toute sa hauteur. L’œuvre d’Olivier Debré se place à mi-chemin entre la figure de la pyramide et de l’obélisque. En effet, à l’époque de l’Égypte pharaonique, l’obélisque célèbre le culte du dieu Soleil et le caractère sacré des pharaons. Au fil des siècles, les civilisations occidentales se réapproprient cette forme afin de célébrer les victoires militaires et les hauts faits de personnages politiques voulant affirmer leur autorité. D’objet de culte religieux à objet de pouvoir, nous n’en avons conservé aujourd’hui que l’aspect commémoratif.
Événements associés
Général de l’armée française, chef de la France Libre, Charles de Gaulle, né à Lille en 1890, choisi jeune la carrière de militaire. Il est président de la France de 1958 à 1969. C’est pendant les grands conflits politiques du XXe siècle, tels ceux de l’Algérie et du Vietnam, qu’il acquiert une notoriété internationale. Il est chef de la Résistance sous l’occupation allemande, durant la Seconde Guerre mondiale, et mobilise les Alliés par son « appel du 18 juin » lancé depuis Londres, en 1940. Dès la libération en août 1944, il aspire à une carrière politique et accède au pouvoir en 1958. De Gaulle se retire de la vie politique en 1969 et décède l’année suivante à Colombey-les-Deux-Églises.
Olivier Debré
Grande figure de l’abstraction française de l’après-guerre et membre de l’Académie des beaux-arts, Olivier Debré est né à Paris en 1920. En 1938, il obtient un diplôme en études d’architecture et en lettres à l’École des beaux-arts de Paris, où il sera nommé professeur 40 ans plus tard. Ses premières œuvres se caractérisent par une tendance impressionniste, mais dès l’hiver de 1942-1943, elles acquièrent une signature expressionniste et abstraite. Il fut, avant tout, un peintre de grande réputation à l’échelle nationale et internationale. Auteur de nombreuses œuvres monumentales, dont des céramiques pour l’Exposition internationale d’Osaka et le Front de Seine à Paris (1980) ainsi que des rideaux de scène pour la Comédie-Française (1987) et l’Opéra de Hong Kong (1989), Debré ne compte à sa carrière que très peu de sculptures.
Prix et distinctions
  • premier prix international du Welch Art Council, Grande-Bretagne, 1976
Détails
Variation du titre
Mémorial au général De Gaulle
Catégorie
Beaux-arts
Sous-catégorie
Sculpture
Nom de la collection
Art public
Date de fin de production
1992
Mode d'acquisition
Don
Date d'accession
1 janvier 1992
Matériaux
Granit; époxy; ciment; peinture
Dimensions générales
1780 x 240 x 270 cm
Fabricants
  • Carrières de Montjoie
  • Établissements Chatel et Ch. Thoreau
Obélisque en hommage à Charles de Gaulle
Arrondissement
Le Plateau-Mont-Royal
Parc
Parc La Fontaine