Beaux-arts
Choisir une sous-catégorie

Selectionnez la date de début et de fin de la période désirée

1809
2017

Voir les résultats
Trier
{"title":"Bureau d'Art Public - Ville de Montr\u00e9al | Monument \u00e0 Louis Cyr","thisUrl":"https:\/\/artpublic.ville.montreal.qc.ca\/oeuvre\/monument-a-louis-cyr\/","body_class":"blog artpublic adapt jsonStored single-artwork query-off ap-no-toolbar","query_hud":null,"alternate_url":"https:\/\/artpublic.ville.montreal.qc.ca\/en\/oeuvre\/monument-a-louis-cyr\/"}
Partager
Partager
Robert Pelletier

Monument à Louis Cyr

1970
Présentation de l'oeuvre
Le monument commémore Louis Cyr, haltérophile québécois et dit en son temps « l’homme le plus fort du monde ». L’arrondissement du Sud-ouest accueille la statue ronde-bosse de Cyr, car en 1883, le Samson canadien y devient policier à l’emploi de la Ville de Montréal. Il est représenté en costume d’athlète, à l’âge de 28 ans, dans une pose caractéristique de sa discipline : les bras croisés et un regard déterminé. Accompagné des attributs de son sport, haltère à ses pieds, maillots et bottines, Cyr porte à la taille la ceinture de bronze Fortissimo, encadrée de feuilles d’érable. Celle-ci lui fut offerte par la Société Saint-Jean-Baptiste en 1908, en présence de Sir Wilfrid Laurier et d’Honoré Mercier.

Le rendu du personnage est conforme aux photographies d’archives qui ont été conservées du champion et fut probablement inspirée des portraits de Louis Cyr publiés dans les journaux. Le monument, représentant Cyr dans toute sa force colossale et en tant que promoteur canadien de la culture physique et de l’athlétisme, constitue une œuvre majeure dans la carrière du sculpteur québécois Robert Pelletier. Le moule en plâtre de la statue est aujourd'hui conservé au Musée de la civilisation de Québec.
Événements associés
Originaire de Saint-Cyprien de Napierville, en Montérégie, Louis Cyr est baptisé Noé-Cyprien Cyr à sa naissance, en 1863. Ce n’est qu’en 1878, à l’arrivée de la famille à Lowell, Massachusetts, États-Unis, qu'il adopte le prénom de Louis. À l’âge de 12 ans, Cyr, deuxième dans une famille de 17 enfants, est contraint d’abandonner les études pour travailler sur la ferme familiale et comme bûcheron. Il commence alors à se faire remarquer dans son entourage par sa force brute. Cyr participe à son premier concours d’hommes forts à Boston, à l’âge de 18 ans. De 1895 à 1900, il établit plusieurs records et se produit sur les scènes européennes, américaines et canadiennes. Cyr meurt à l’âge de 49 ans.
Robert Pelletier
Robert Pelletier, artiste peintre et sculpteur, est diplômé de l’École des beaux-arts de Montréal en 1936 et enseigne par la suite à la Commission des écoles catholiques de Montréal. Pelletier réalise un premier buste de Louis Cyr exposé à l’Art Association of Montreal, aujourd’hui le Musée des beaux-arts de Montréal, en 1941. Presque 30 ans plus tard, il réalise les premiers dessins pour un monument à Cyr, et ceux-ci seront d’abord proposés à la municipalité de Napierville. Le projet sera finalement commissionné par le petit-fils de l’homme fort du Québec, le docteur Gérald Aumont, en 1970. Parmi les autres œuvres significatives réalisées par Pelletier se distingue le buste d’Édouard Montpetit, fondateur de l’École des sciences sociales, économiques et politiques de l’Université de Montréal.
Prix et distinctions
  • Mention honorable en Composition décorative. École des beaux-arts de Montréal, 1932
  • Mention honorable en Composition décorative. École des beaux-arts de Montréal, 1933
  • Prix du Directeur de l’École des beaux-arts pour les meilleurs designs de concours, 1933
  • Prix du Directeur de l’École des beaux-arts pour les meilleurs designs de concours, 1934
  • Premier prix en Dessin antique,
  • 2e prix ex-æquo en Modelage ornemental,
  • 1er prix en Anatomie artistique, etc.,
Présentation de l'oeuvre
Le monument commémore Louis Cyr, haltérophile québécois et dit en son temps « l’homme le plus fort du monde ». L’arrondissement du Sud-ouest accueille la statue ronde-bosse de Cyr, car en 1883, le Samson canadien y devient policier à l’emploi de la Ville de Montréal. Il est représenté en costume d’athlète, à l’âge de 28 ans, dans une pose caractéristique de sa discipline : les bras croisés et un regard déterminé. Accompagné des attributs de son sport, haltère à ses pieds, maillots et bottines, Cyr porte à la taille la ceinture de bronze Fortissimo, encadrée de feuilles d’érable. Celle-ci lui fut offerte par la Société Saint-Jean-Baptiste en 1908, en présence de Sir Wilfrid Laurier et d’Honoré Mercier.

Le rendu du personnage est conforme aux photographies d’archives qui ont été conservées du champion et fut probablement inspirée des portraits de Louis Cyr publiés dans les journaux. Le monument, représentant Cyr dans toute sa force colossale et en tant que promoteur canadien de la culture physique et de l’athlétisme, constitue une œuvre majeure dans la carrière du sculpteur québécois Robert Pelletier. Le moule en plâtre de la statue est aujourd'hui conservé au Musée de la civilisation de Québec.
Événements associés
Originaire de Saint-Cyprien de Napierville, en Montérégie, Louis Cyr est baptisé Noé-Cyprien Cyr à sa naissance, en 1863. Ce n’est qu’en 1878, à l’arrivée de la famille à Lowell, Massachusetts, États-Unis, qu'il adopte le prénom de Louis. À l’âge de 12 ans, Cyr, deuxième dans une famille de 17 enfants, est contraint d’abandonner les études pour travailler sur la ferme familiale et comme bûcheron. Il commence alors à se faire remarquer dans son entourage par sa force brute. Cyr participe à son premier concours d’hommes forts à Boston, à l’âge de 18 ans. De 1895 à 1900, il établit plusieurs records et se produit sur les scènes européennes, américaines et canadiennes. Cyr meurt à l’âge de 49 ans.
Robert Pelletier
Robert Pelletier, artiste peintre et sculpteur, est diplômé de l’École des beaux-arts de Montréal en 1936 et enseigne par la suite à la Commission des écoles catholiques de Montréal. Pelletier réalise un premier buste de Louis Cyr exposé à l’Art Association of Montreal, aujourd’hui le Musée des beaux-arts de Montréal, en 1941. Presque 30 ans plus tard, il réalise les premiers dessins pour un monument à Cyr, et ceux-ci seront d’abord proposés à la municipalité de Napierville. Le projet sera finalement commissionné par le petit-fils de l’homme fort du Québec, le docteur Gérald Aumont, en 1970. Parmi les autres œuvres significatives réalisées par Pelletier se distingue le buste d’Édouard Montpetit, fondateur de l’École des sciences sociales, économiques et politiques de l’Université de Montréal.
Prix et distinctions
  • Mention honorable en Composition décorative. École des beaux-arts de Montréal, 1932
  • Mention honorable en Composition décorative. École des beaux-arts de Montréal, 1933
  • Prix du Directeur de l’École des beaux-arts pour les meilleurs designs de concours, 1933
  • Prix du Directeur de l’École des beaux-arts pour les meilleurs designs de concours, 1934
  • Premier prix en Dessin antique,
  • 2e prix ex-æquo en Modelage ornemental,
  • 1er prix en Anatomie artistique, etc.,
Détails
Catégorie
Beaux-arts
Sous-catégorie
Sculpture
Nom de la collection
Art public
Date de fin de production
1970
Mode d'acquisition
Don
Date d'accession
1 January 1971
Technique(s)
Bronze coulé; cire perdue
Matériaux
Bronze; granit; béton
Dimensions générales
440 x 183 x 180 cm
Fabricants
  • Maison Petrucci & Carli
  • Fonderie d'art Vandervoorde enr.
Monument à Louis Cyr
Arrondissement
Le Sud-Ouest
Parc
Parc des Hommes-Forts