Beaux-arts
Choisir une sous-catégorie

Selectionnez la date de début et de fin de la période désirée

1809
2017

Voir les résultats
Trier
{"title":"Bureau d'Art Public - Ville de Montr\u00e9al | Monument \u00e0 sir John A. Macdonald","thisUrl":"https:\/\/artpublic.ville.montreal.qc.ca\/oeuvre\/monument-a-sir-john-a-macdonald\/","body_class":"blog artpublic adapt jsonStored single-artwork query-off ap-no-toolbar","query_hud":null,"alternate_url":"https:\/\/artpublic.ville.montreal.qc.ca\/en\/oeuvre\/monument-a-sir-john-a-macdonald\/"}
Partager
Partager
George Edward Wade

Monument à sir John A. Macdonald

1895
Présentation de l'oeuvre
En 1895, l’emplacement retenu pour l’installation du Monument à sir John Alexander Macdonald est la partie sud du square Dominion, le positionnant au point focal d’une longue perspective. En 1967, cette partie du square est renommée place du Canada, ce qui cadre parfaitement avec la présence du monument, Macdonald ayant été l’un des « Pères » de la Confédération (Dominion du Canada) et son premier ministre.

Abritée sous un immense baldaquin, la statue de Macdonald est campée de plain-pied, deux fois plus grand que nature. Il est représenté dans ses fonctions officielles de haut dignitaire du Parlement canadien, vêtu de son costume de conseiller impérial privé. Conformément à la convention sculpturale d’alors, il tient à la main un document, comme tous les personnages politiques. Le baldaquin repose sur un socle élevé, et sa voûte à caissons est soutenue par un ensemble de 12 colonnes à chapiteaux corinthiens, groupées par trois, à chacune des extrémités. Au sommet de la voûte, une colonne cannelée, effilée vers le haut, est surmontée d’une figure allégorique, drapée à la grecque et disposée en couronnement, comme une flèche de cathédrale. Elle symbolise le Canada, tandis que les sept garçons aux bras entrelacés qui retiennent chacun des boucliers au pied de la colonne représentent les sept provinces. L’ensemble composé de la colonne, du « Canada » et des « sept provinces » repose sur quatre lions allongés à chaque coin du monument.

Par ses figures allégoriques, tout comme ses éléments décoratifs, le monument souligne les faits majeurs du gouvernement de Macdonald qui ont contribué à l’expansion du Canada. Parmi les monuments érigés à la mémoire de Macdonald, celui de Montréal demeure le plus imposant et le plus élaboré.
Événements associés
Sir John Alexander Macdonald, avocat et homme d’affaires, fut le grand architecte de la Confédération canadienne, au même titre que sir George-Étienne Cartier. Il est originaire de Glasgow, en Écosse. Sa famille arrive au Canada lorsqu’il a 5 ans. En 1867, il préside avec Cartier le premier cabinet du Dominion du Canada. Il occupe les fonctions de premier ministre de 1867 à 1873, puis de 1878 à 1891. C’est sous son gouvernement que s’achève le premier transcontinental canadien, sous le nom de Compagnie de chemin de fer Canadien Pacifique. Premier premier-ministre du Canada, Macdonald meurt en 1891, à Ottawa.
George Edward Wade
Présentation de l'oeuvre
En 1895, l’emplacement retenu pour l’installation du Monument à sir John Alexander Macdonald est la partie sud du square Dominion, le positionnant au point focal d’une longue perspective. En 1967, cette partie du square est renommée place du Canada, ce qui cadre parfaitement avec la présence du monument, Macdonald ayant été l’un des « Pères » de la Confédération (Dominion du Canada) et son premier ministre.

Abritée sous un immense baldaquin, la statue de Macdonald est campée de plain-pied, deux fois plus grand que nature. Il est représenté dans ses fonctions officielles de haut dignitaire du Parlement canadien, vêtu de son costume de conseiller impérial privé. Conformément à la convention sculpturale d’alors, il tient à la main un document, comme tous les personnages politiques. Le baldaquin repose sur un socle élevé, et sa voûte à caissons est soutenue par un ensemble de 12 colonnes à chapiteaux corinthiens, groupées par trois, à chacune des extrémités. Au sommet de la voûte, une colonne cannelée, effilée vers le haut, est surmontée d’une figure allégorique, drapée à la grecque et disposée en couronnement, comme une flèche de cathédrale. Elle symbolise le Canada, tandis que les sept garçons aux bras entrelacés qui retiennent chacun des boucliers au pied de la colonne représentent les sept provinces. L’ensemble composé de la colonne, du « Canada » et des « sept provinces » repose sur quatre lions allongés à chaque coin du monument.

Par ses figures allégoriques, tout comme ses éléments décoratifs, le monument souligne les faits majeurs du gouvernement de Macdonald qui ont contribué à l’expansion du Canada. Parmi les monuments érigés à la mémoire de Macdonald, celui de Montréal demeure le plus imposant et le plus élaboré.
Événements associés
Sir John Alexander Macdonald, avocat et homme d’affaires, fut le grand architecte de la Confédération canadienne, au même titre que sir George-Étienne Cartier. Il est originaire de Glasgow, en Écosse. Sa famille arrive au Canada lorsqu’il a 5 ans. En 1867, il préside avec Cartier le premier cabinet du Dominion du Canada. Il occupe les fonctions de premier ministre de 1867 à 1873, puis de 1878 à 1891. C’est sous son gouvernement que s’achève le premier transcontinental canadien, sous le nom de Compagnie de chemin de fer Canadien Pacifique. Premier premier-ministre du Canada, Macdonald meurt en 1891, à Ottawa.
George Edward Wade
Détails
Catégorie
Beaux-arts
Sous-catégorie
Sculpture
Nom de la collection
Art public
Date de fin de production
1895
Mode d'acquisition
Don par souscription publique
Date d'accession
6 June 1895
Matériaux
Bronze; granit
Dimensions générales
1800 x 486 x 432 cm
Fabricants
  • Morris Singer Art Foundry LTD
  • Reid, Robert
Monument à sir John A. Macdonald
Arrondissement
Ville-Marie
Parc
Place du Canada