Beaux-arts
Choisir une sous-catégorie

Selectionnez la date de début et de fin de la période désirée

1809
2016

Voir les résultats
Trier
{"title":"Bureau d'Art Public - Ville de Montr\u00e9al | Les le\u00e7ons singuli\u00e8res (volet 1)","thisUrl":"https:\/\/artpublic.ville.montreal.qc.ca\/oeuvre\/les-lecons-singulieres-volet-1\/","body_class":"blog artpublic adapt jsonStored single-artwork query-off ap-no-toolbar","query_hud":null,"alternate_url":"https:\/\/artpublic.ville.montreal.qc.ca\/en\/oeuvre\/les-lecons-singulieres-volet-1\/"}
Partager
Partager
Michel Goulet

Les leçons singulières (volet 1)

1990
Présentation de l'oeuvre
Le premier volet des Leçons singulières de Goulet est un ensemble sculptural de bronze, de laiton et d’acier inoxydable composé de huit chaises-objets uniques et d’une table-fontaine représentant une carte du monde. Les chaises-poèmes sont également ornées d’objets du quotidien représentant notre milieu de vie, comme une roue, une spirale, un entonnoir et un casse-tête.

Cet amalgame poétique d’objets banals transforme le regard du spectateur et son appréhension de la place publique. En juxtaposant l’espace public et l’espace privé, le poétique et l’utilitaire, cet étonnant mobilier s’affranchit de son utilisation première pour dynamiser le rapport entre le citoyen et l’espace qu’il partage avec la communauté. Pour l’artiste, l’œuvre Les leçons singulières « constitue un ensemble de références poétiques à la vie urbaine et pose un regard attentif sur les rapports collectifs. Elle nous convie à un parcours réel et imaginaire de l’espace et nous oblige aux détours et retours nécessaires à l’aventure de la découverte ». Lieu de passage ou carrefour de détente, la place devient, sous l’influence de l’œuvre, un moment d’engagement.
Événements associés
En 1988, la ville annonçait que le stationnement situé au coin de la rue Roy et de la rue Saint-André allait être transformé en place publique. L’année suivante, un concours par avis public, le premier lancé depuis d’adoption par la Ville, en 1989, d’un plan d’action en art public, a permis de choisir la proposition de Goulet. Il est à noter qu’un second volet de l’œuvre a été installé au bout de la rue Roy sur le belvédère Léo-Ayotte du parc La Fontaine
Michel Goulet
Né à Asbestos en 1944, Michel Goulet a reçu sa formation d’artiste à l’Université du
Québec à Montréal. Plusieurs de ses projets d’envergure prennent la forme de chaises-poèmes ancrées dans le sol de places publiques, comme celles installées temporairement à New York, à l’entrée sud-est de Central Park (1990), ou celles qui ornent la place de la Gare à Québec (2008). Cet objet a également été exploré par l’artiste lorsqu’il a représenté le Canada à la Biennale de Venise en 1988. On peut aussi voir ses œuvres d’art public à Toronto, à Lyon et à Paris.

Son travail a fait l’objet d’une rétrospective au Musée d’art contemporain de Montréal en 2004.
Prix et distinctions
  • Ordre national du Canada, 2012
  • Docteur d'honneur, Université de Sherbrooke, 2010
  • Membre de l'Académie royale des arts du Canada, 2009
  • Prix du Gouverneur général en arts visuels et en arts médiatiques , Conseil des Arts du Canada, 2008
  • Prix Paul-Émile Borduas, 1990
Détails
Variation du titre
Les leçons singulières (première partie)
Catégorie
Beaux-arts
Sous-catégorie
Installation
Nom de la collection
Art public
Date de fin de production
1990
Mode d'acquisition
Commande publique de la ville de Montréal (Concours par avis public)
Date d'accession
30 septembre 1990
Technique(s)
Coulé; découpé; formé
Matériaux
Bronze; laiton; acier inoxydable
Dimensions générales
97 x 2000 x 1000 cm
Fabricants
  • Fonderie d'art d'Inverness Inc.
  • Atelier Métatechno
Les leçons singulières (volet 1)
Arrondissement
Le Plateau-Mont-Royal
Parc
Place Roy