Beaux-arts
Choisir une sous-catégorie

Selectionnez la date de début et de fin de la période désirée

1809
2016

Voir les résultats
Trier
{"title":"Bureau d'Art Public - Ville de Montr\u00e9al | Les petits baigneurs","thisUrl":"https:\/\/artpublic.ville.montreal.qc.ca\/oeuvre\/les-petits-baigneurs\/","body_class":"blog artpublic adapt jsonStored single-artwork query-off ap-no-toolbar","query_hud":null,"alternate_url":"https:\/\/artpublic.ville.montreal.qc.ca\/en\/oeuvre\/les-petits-baigneurs\/"}
Partager
Partager
Alfred Laliberté

Les petits baigneurs

1916
Présentation de l'oeuvre
Les petits baigneurs est une sculpture de bronze représentant une scène contemporaine de baignade. Un personnage assis tente d’arroser le personnage debout qui, lui, ne semble pas prendre plaisir au jeu. La composition asymétrique, à demi-sortie de sa niche formée d’une coquille et de deux colonnes cannelées, relève d’un grand dynamisme.

Réalisée au moment où Laliberté gagne une reconnaissance pour ses sculptures commémoratives, la fontaine reflète néanmoins l’intérêt qu’il porte au folklore québécois. En fait, le thème reflète la fonction du lieu, mais déplace l’activité de la baignade urbaine dans un contexte rural.

On trouve un déplacement similaire dans l’œuvre La fermière installée à quelques pas des Petits baigneurs devant le marché Maisonneuve, l’année précédente. Les groupes statuaires secondaires de cette autre fontaine réalisée par Laliberté représentent trois jeunes garçons à l’expression plutôt rigide apportant des animaux au marché. Ainsi, les deux œuvres se font écho dans le passage de la ruralité vers l’urbanité.
Événements associés
Commandée en 1915 par la Cité de Maisonneuve pour orner la façade du bain et gymnase Maisonneuve (aujourd’hui bain Morgan), l'œuvre illustre le souci esthétique et social qui caractérise alors l’urbanisme de la ville.
Alfred Laliberté
Né en 1878 à Sainte-Élizabeth-de-Warwick, dans la région des Bois-Francs, Alfred Laliberté reçoit une formation au Conseil des arts et manufactures à Montréal et, à 23 ans, part étudier à la prestigieuse École des beaux-arts de Paris. Il rentre au Canada en 1907 et devient professeur à l’École des beaux-arts de Montréal en 1922.

Créateur prolifique, il réalise plus de 920 sculptures. Certaines représentent des personnages importants de l’histoire, dont les statues des pères Brébeuf et Marquette à Québec, alors que d’autres évoquent plutôt des traditions rurales et des légendes, comme la série de bronzes commandée par le gouvernement québécois en 1928. Il a longtemps été considéré comme « le sculpteur national ».
Prix et distinctions
  • doctorat Honoris Causa, Université de Montréal. , 1940
Présentation de l'oeuvre
Les petits baigneurs est une sculpture de bronze représentant une scène contemporaine de baignade. Un personnage assis tente d’arroser le personnage debout qui, lui, ne semble pas prendre plaisir au jeu. La composition asymétrique, à demi-sortie de sa niche formée d’une coquille et de deux colonnes cannelées, relève d’un grand dynamisme.

Réalisée au moment où Laliberté gagne une reconnaissance pour ses sculptures commémoratives, la fontaine reflète néanmoins l’intérêt qu’il porte au folklore québécois. En fait, le thème reflète la fonction du lieu, mais déplace l’activité de la baignade urbaine dans un contexte rural.

On trouve un déplacement similaire dans l’œuvre La fermière installée à quelques pas des Petits baigneurs devant le marché Maisonneuve, l’année précédente. Les groupes statuaires secondaires de cette autre fontaine réalisée par Laliberté représentent trois jeunes garçons à l’expression plutôt rigide apportant des animaux au marché. Ainsi, les deux œuvres se font écho dans le passage de la ruralité vers l’urbanité.
Événements associés
Commandée en 1915 par la Cité de Maisonneuve pour orner la façade du bain et gymnase Maisonneuve (aujourd’hui bain Morgan), l'œuvre illustre le souci esthétique et social qui caractérise alors l’urbanisme de la ville.
Alfred Laliberté
Né en 1878 à Sainte-Élizabeth-de-Warwick, dans la région des Bois-Francs, Alfred Laliberté reçoit une formation au Conseil des arts et manufactures à Montréal et, à 23 ans, part étudier à la prestigieuse École des beaux-arts de Paris. Il rentre au Canada en 1907 et devient professeur à l’École des beaux-arts de Montréal en 1922.

Créateur prolifique, il réalise plus de 920 sculptures. Certaines représentent des personnages importants de l’histoire, dont les statues des pères Brébeuf et Marquette à Québec, alors que d’autres évoquent plutôt des traditions rurales et des légendes, comme la série de bronzes commandée par le gouvernement québécois en 1928. Il a longtemps été considéré comme « le sculpteur national ».
Prix et distinctions
  • doctorat Honoris Causa, Université de Montréal. , 1940
Détails
Catégorie
Beaux-arts
Sous-catégorie
Sculpture
Nom de la collection
Art public
Date de fin de production
1916
Mode d'acquisition
Transfert
Date d'accession
1 janvier 1918
Technique(s)
Coulé; assemblé
Matériaux
Bronze; pierre; fonte; granit
Dimensions générales
1000 x 400 x 300 cm
Fabricants
  • Mitchell, Robert / Robert Mitchel Inc.
Les petits baigneurs
Arrondissement
Mercier–Hochelaga-Maisonneuve
Bâtiment
Bain Morgan
Adresse civique
1875, avenue Morgan Montréal (QC) H1V 2R1